Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/06/2009

L'addiction selon I am X

image011.jpgI am X revient avec un 3e album : Kingdom of welcome addiction

BRUXELLES Après un premier album très provocateur aux accents extrêmement sexuels - il n'y a qu'à voir le titre : Kiss&Swallow -, un deuxième album mi-figue, mi-raisin, intitulé à raison The Alternative , I am X revient avec un troisième album, Kingdom of welcome addiction , plus abouti, plus posé, plus ciblé aussi.

"Je suppose que j'ai un peu grandi. Je contrôle d'une certaine façon mes démons. Je constate que Kiss & Swallow et The Alternative m'ont exorcisé. J'avais besoin de m'explorer, de découvrir qui j'étais, ce que je voulais faire", explique Chris Corner, leader et concepteur d'I am X.


 

Des textes plus mûrs, un fil conducteur très clair. I am X nous comble avec cet opus plein de fraîcheur et de positivisme avec des titres tels que You can be happy , Think of England.

Chose nouvelle pour le groupe. Même si celui-ci ne perd en rien de son identité et de son univers particulier, à la fois pur et sombre (I am terrified, The great shipwreck of life ). "Tu ne sais jamais qui tu es. À un moment donné de ta vie, tu acceptes de ne pas savoir qui tu es, qui tu vas devenir. J'ai de la chance de pouvoir écrire ce que je ressens. L'album est juste une suite logique, une nouvelle étape dans la construction d'I am X."

I am X aurait-il trouvé un certain équilibre avec la soudaine maturité de son chanteur ?

Chris Corner le confirme : "Cet album est le plus équilibré. Ça ne veut pas dire que je vais rester comme ça. Les choses peuvent changer rapidement. Rien n'est immuable dans le cheminement artistique de création. Avant The Alternative, j'étais dans une période très perturbé e de ma vie. J'ai changé, j'ai avancé dans la vie, j'ai arrêté de voir certaines personnes, j'ai déménagé."

L'album tourne, comme l'indique son titre, autour des addictions. Alcool, drogue, c'est ce que notre esprit associe à ces dernières. Pourtant, Chris Corner ne le voit pas de cet œil. Pour lui, une addiction peut être une obsession positive.

"Je le vois plutôt comme quelque chose de non destructif. Qui est plus une passion qui te porte plutôt qu'une échappatoire."

Exister hors d'un monde de consommation, d'argent et de pouvoirs. C'est la volonté de cet artiste décidément hors norme. Avec Kingdom of welcome addiction , I am X, transporté par son chanteur androgyne, montre encore une fois qu'il est plus un concept qu'un groupe.

I am X, Kingdom of welcome addiction (Bang !).



Maïlys Charlier

Les commentaires sont fermés.