Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/04/2010

Le dernier venin de Scorpions

scorpions.jpgSting In The Tail , le 18e album studio, sera le dernier de Scorpions. Le poison des Scorpions aura fait de nombreux ravages sur la planète. Qui n’a jamais, un jour, enlacé un(e) partenaire sur les notes de Still Lovin You ? Et pourtant, le groupe a profité de la sortie de son nouvel album pour annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière musicale après une tournée mondiale de 3 ans qui passera au Lotto Expo de Mons le 10 avril. Matthias Jabs, le guitariste du groupe depuis 1979, revient sur le passé particulièrement riche du groupe…


Matthias, dans quel état d’esprit s’est déroulé l’enregistrement de Sting In The Tail ?
“Trois ans après la sortie de Humanity – Hour 1, nous avions faim de musique. Nous avions tous envie de nous retrouver pour faire ce qui nous est le plus cher au monde : de la musique. Cette envie s’est stigmatisée par le souhait de délivrer un album le plus proche de nos racines. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de revenir en Europe pour enregistrer cet album. L’effervescence de nos retrouvailles nous a naturellement poussés vers notre passé. Nous ne voulions donc pas réaliser un Humanity – Hour 2. Nous avons fait appel à deux producteurs européens : Martin Hansen et Mikael Nord Andersson. Et puis, le fait de travailler en Allemagne nous a permis de travailler dans un certain confort. Au final, nous étions tous très enthousiastes et extrêmement motivés.”

Pourquoi, dès lors, annoncer la fin de votre carrière dans un tel contexte ?
“C’est vrai. Cela peut paraître étrange. En fait, cette idée ne vient pas de nous mais de notre manager. Nous étions tellement heureux du résultat de Sting In The Tail qu’il a lancé : Et si vous vous arrêtiez sur cette note positive ? Au début, nous avons été choqués par ses paroles. Petit à petit, la réflexion a mûri et nous nous sommes dit qu’il n’avait peut-être pas tort. Si nous voulions terminer sur une note positive, nous étions convaincus que Sting In The Tail pourrait répondre à cela.”

L’annonce a surpris tout le monde et a même choqué certains de vos fans…
“Je peux le comprendre. Moi non plus, je ne me l’imagine pas. Je me refuse d’y penser et rien que d’évoquer cette idée me glace le sang. Je me dis d’ailleurs qu’il nous reste encore de beaux moments à vivre puisque nous nous embarquons dans une tournée mondiale de trois ans. Je ne te cache pas que j’appréhende le moment où je me dirai : voilà, c’est fini.”

Comment avez-vous songé à Tarja (ex-Nightwish) pour chanter en duo avec Klaus sur The Good Die Young ?
“Nous l’avions rencontrée lors d’une tournée commune lorsqu’elle chantait toujours avec Nightwish. Depuis lors, nous avons gardé d’excellentes relations. Et nous avons logiquement songé à elle lorsque nous avons écrit ce titre. Elle est très talentueuse. Elle nous a réellement époustouflés lors des sessions d’enregistrement. C’est une incroyable chanteuse !”

Frédéric de Biolley

Les commentaires sont fermés.