Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/04/2010

Un soir réussi dans les ruines de Villers-la-Ville

ruiz.jpgDe la chaleur, un cadre magnifique, de super concerts ! Quoi demander de plus pour un samedi ensoleillé dans les ruines de Villers-la-Ville…

 

La journée commençait sous le soleil au festival Un Soir Autour du Monde, où une foule de festivaliers s’était donné rendez-vous. Maxim Nucci, alias Yodelice, se baladait tranquillement sur le site avec son équipe et sa choriste très spéciale. Méconnaissable sous ses lunettes noires, son borsalino; campée dans son rôle de Simone, la talentueuse choriste de Yodelice, c’était bien Marion Cotillard qui se promenait parmi les festivaliers.


C’est après Karin Clercq, qui présentait son dernier album La vie buissonnière, que Yodelice a investi la grande scène. Très en forme, Maxim et ses musiciens étaient heureux d’être là, face à un public réceptif et ravi de découvrir le sublime folk de Yodelice. Bien qu’un peu court, le show du français était presque parfait. Maxim Nucci a démontré une fois de plus qu’il n’était pas qu’un guitariste de talent mais également un showman et un chanteur. Et assez bien accompagné ! Yodelice nous avait déjà fait la surprise à l’Ancienne Belgique en mars dernier, il a remis ça pour Villers-la-Ville en invitant sur scène la sublime Marion Cotillard pour deux duos.

 

Et c’est un public gonflé à bloc qu’il laisse à BaliMurphy, qui revenait jouer dans les ruines pour la 4ème fois. Les Bruxellois étaient donc un peu comme chez eux, avec leur public, sur leur scène dans le festival qui les a vu (re)naître en octobre 2007. Prestation qui a marqué le lieu et dont les festivaliers se souviennent. Rien d’étonnant à ce que la foule soit au rendez-vous, compacte, devant la grande scène et déjà électrique. Il n’est que 19h50 mais le public de Villers est déjà bien démonté ! De Poussières au Totem du progrès en passant par Comme tout le monde et Ton ex. Les Balis se sont fait plaisir – et par la même occasion, nous ont fait plaisir – avec deux reprises, l’une plus classique de Beirut et l’autre, accompagné de la chorale des Amicroches, du groupe La Tordue avec Les mots. Pour terminer en totale communion avec le public par J’hésite et la magnifique Plus belle sans moi.

 

Alors que Victor Démé enchante le Chapiteau, Olivia Ruiz monte ses cages et ses fleurs sur la grande scène. La femme chocolat, enchantée d’être dans un tel cadre, arrive tout sourire sur le coup de 22h30, en petite robe et talons aiguilles. Et malgré le froid du soir qui se pointe, La chica chocolate se bouge, se démène et parvient à réveiller un public quelque peu endormi par la nuit tombée. C’est qu’elle commence fort avec Les crêpes aux champignons, Elle panique, J’traîne des pieds, Goûtez-moi. Et ça n’en finit plus, Miss Météores continue sur sa lancée : J’aime pas l’amour, La femme chocolat, Thérapie de groupe, et j’en passe. Olivia Ruiz ne laisse pas de répit à son public, elle veut quelque chose en retour et elle n’attend pas. Elle va le chercher, l’attire de ses nombreuses mimiques sur un visage extrêmement expressif et des yeux enflammés, l’interpelle à plusieurs reprises. Et il ne faut pas plus de trois chansons pour que l’assemblée soit sous le charme.

Une chose est sûre, 2010 fut un bon cru pour le festival Un Soir Autour du Monde !

 

Maïlys Charlier

 

www.unsoirautourdumonde.be

21:39 Publié dans Festivals | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.