Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/05/2010

Interview Express: Lucy Lucy!

lucylucy1.jpgCe mardi soir, le Botanique fêtait les Belges et plus particulièrement le label 62 TV - 30 février. Music Live s'est promené dans les coulisses des Nuits Bota pour quelques interviews express.
Et on commence à l'Orangerie avec les Lucy Lucy! qui jouaient devant une salle pleine à craquer entre Hallo Kosmo et les Tellers. Lucy Lucy! était déjà présent à l'édition précédente de la Nuit Belge, dans le Grand Salon, en toute intimité. On les retrouve un an plus tard pour un concert plus rock, plus travaillé. Les Lucy Lucy! ont fait du chemin depuis la sortie de leur EP The Morning Can Wait.


L'an passé le Grand salon, cette année l'Orangerie, l'an prochain le Chapiteau?
"A la base, on devait jouer au Chapiteau cette année. Finalement par rapport à une question d'organisation, on est tous dans l'Orangerie avec les Tellers et Hallo Kosmo. Au début, on était un peu déçu, le Chapiteau ça aurait été sympa quand même. Mais on a déjà eu l'occasion de jouer une ou deux fois à l'Orangerie et c'est toujours un plaisir de jouer dans cette salle."

Un an après la sortie de l'EP, comment se passe la tournée?
"Ce soir, on fait un concert un peu spécial. On a invité des amis à nous qui jouent du violon, du violoncelle, du vibraphone, des percussions. Ce qui nous permet de donner une autre énergie, une autre couleur au concert. On va continuer à tourner avec l'EP jusqu'en septembre pour revenir en janvier avec un tout autre set."

Ce soir c'est spécial aussi car vous jouez avec les Tellers qui vous soutiennent depuis vos débuts...
"Ca nous fait énormément plaisir de jouer avec eux. Chez 62 TV, on est une grande famille donc c'est vraiment agréable de tous se retrouver au Botanique pour jouer et surtout faire une grosse fête ensemble."

Qu'est-ce que ça fait de tout d'un coup faire partie de cette grande famille?
Aurélio: "Je me souviens quand j'avais 16 ans, je venais aux Nuits du Bota. J'étais venu voir Girls in Hawaii qui jouait au Chapiteau, le même soir que Sharko. C'était une des premières Nuit Belge. J'avais trouvé le concept génial. J'aurais jamais cru à ce moment là faire un jour partie de la Nuit Belge."

Maïlys Charlier

 

Les commentaires sont fermés.