Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/06/2010

Slash et ses petits meurtres entre amis...

slash.jpgL'ancien guitariste des Guns N'Roses a fait appel à de nombreuses stars pour sortir son premier album solo. S’il ne devait y avoir qu’un seul héritier de Jimi Hendrix, ce serait lui. Slash est un des derniers guitaristes qui, de par son style et son jeu, a réellement marqué l’histoire de la musique. Après avoir prêté ses riffs aux plus grands artistes, il les a, cette fois, réunis pour mettre en boîte son premier album solo. Rencontre avec le guitariste bouclé au grand chapeau…


Comment est venue cette idée d’enregistrer un album solo après tant d’années passées dans des groupes (Guns ’n Roses, Slash’s Snakepit, Velvet Revolver) ?
Cette idée me trottait dans la tête depuis quelque temps déjà. Bien avant le départ de Scott Weiland de Velvet Revolver (NdlR : le dernier groupe dans lequel Slash jouait de la guitare). Mais cet événement m’a incité à accélérer les choses. J’avais accumulé pas mal de frustrations et je ressentais le besoin de prendre un peu de recul face à tout ça. J’avais besoin de décompresser après toutes ces conneries. Je reste persuadé que nous avons été victimes du mauvais entourage qui gravitait autour du groupe. Soit. Comme on peut le comprendre, il était temps que je pense un peu à moi. Et je ne me suis pas gêné. Je me suis réellement fait plaisir en réalisant ce disque…

On y retrouve, en effet, plusieurs déclinaisons du rock avec des artistes aux horizons totalement différents…
C’est exact, même si la trame de cet album reste le hard rock, je n’ai pas voulu m’enfermer dans un seul style musical. J’ai écrit la musique et je l’ai envoyée aux chanteurs et chanteuses que j’ai choisis pour interpréter tel ou tel titre. Chacun d’entre eux y a posé ses propres textes.

Si les présences d’Iggy Pop, d’Ozzy Osbourne, de Lemmy sont assez logiques, celle de Fergie, la chanteuse des Black Eyed Peas, est plus surprenante, non ?
Tout le monde s’interroge sur sa présence sur mon disque mais as-tu entendu comme elle sonne rock ? C’est une artiste formidable et elle m’a toujours dit qu’elle adorait le rock et qu’elle aurait aimé réaliser quelque chose dans ce registre. C’est la raison pour laquelle je l’ai invitée sur mon album. Elle s’apprête d’ailleurs à sortir un album solo et m’a demandé si je pouvais l’aider. J’ai, bien évidemment, accepté.

Sur ce disque, on dénombre encore beaucoup d’autres artistes connus (Dave Grohl, Alice Cooper, Ian Astbury, Flea,…). Les as-tu tous réunis dans le même studio ?
Oui mais ils sont venus à différents moments. Je ne voulais pas d’un truc trop conventionnel où il était possible de corriger l’un ou l’autre passage via l’électronique. J’avais opté pour des prestations individuelles en prises directes. C’est ce qui permet au disque d’être si naturel, à mon avis. Hormis Ozzy qui a enregistré sa voix dans son propre studio car il était occupé à enregistrer son nouvel album, tous ont débarqué chez moi. Même Iggy Pop ! Ce fut une expérience extraordinaire !

Tu as toujours accepté de collaborer avec tous les artistes qui ont fait appel à toi, as-tu dû essuyer des refus pour ton disque ?
Je suis un gars particulièrement chanceux, tu sais, mec. Personne n’a refusé de venir chanter sur mon album. Ils sont tous venus. Comme je te l’ai dit, j’ai vraiment pris mon pied car je n’en ai fait qu’à ma tête et je suis plutôt satisfait du résultat. J’en avais besoin pour rallumer la petite flamme musicale qui flambe en moi. Et fort heureusement, j’ai pu compter sur l’aide de tous ces artistes…

On y retrouve tous les musiciens avec qui tu as joué dans Guns N’Roses… excepté Axl Rose…
Ouais. Axl vit dans son putain de monde. Qu’il y reste. Quant aux autres, j’ai toujours gardé d’excellents contacts avec eux. Mais les retrouvailles les plus émouvantes sont celles avec Steven (NdlR : Adler, l’ancien batteur de GNR). Je lui avais promis que s’il parvenait à se sortir de ses galères (NdlR : il a été interné à plusieurs reprises pour ses dépendances aux drogues), je ferais appel à ses services. J’étais tellement heureux de le voir comme ça. C’était vraiment cool. J’ai tenu parole…

Tu seras de passage, chez nous, au Graspop fin juin. Comment cela va-t-il se passer ?
J’ai fait appel à quatre musiciens de talent pour m’accompagner en tournée. Nous interpréterons des morceaux de mon album mais aussi des titres de Guns et de Velvet Revolver. C’est Myles Kennedy, qui chante sur deux titres de de mon album (NdlR : Back From Cali, Starlight), qui tiendra le poste de chanteur. C’est un vocaliste incroyable ! Je ne suis pas étonné que Led Zeppelin ait songé à lui pour se reformer…

Les commentaires sont fermés.