Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/06/2010

Les chansons de M. Dupont

dupont.jpgPositif , premier single de celui qui n’est autre que Manu Champagne (RTBF), est un joli message pour la prévention sida. Révélé il y a un an sur Facebook et Myspace, Monsieur Dupont n’est autre que Manu Champagne. Le journaliste de la RTBF (D6bels , Le Journal des Francos …) s’est associé à Aldo Granato et Franco Tils et ça donne Positif , le premier album de Monsieur Dupont. Un premier opus qui aborde les sujets du quotidien de manière romantique, douce et attendrissante.


Qu’est-ce qui vous a décidé de passer de journaliste à chanteur ?
“Je ne le vois pas comme ça car je fais de la scène depuis que je suis gamin. Dans des projets amateurs au départ. Et puis j’ai commencé à écrire des trucs relativement persos que j’ai montrés à différents artistes. Jeff Bodart m’avait dit qu’il aimait bien, mais qu’il ne pourrait jamais chanter ça. C’est à toi de le faire, m’a dit Jeff. Je suis allé voir Aldo Granato avec mes textes en main. Et les choses se sont alors petit à petit mises en place.”

Une envie depuis longtemps ?
“C’est une envie que je traîne depuis longtemps, mais je n’assumais pas du tout l’idée de faire un truc sérieusement en tant que chanteur. J’avais cette crainte, cette appréhension en me demandant si j’avais les capacités de le faire. Et les choses se sont mises en place un peu malgré moi.”

Pourquoi Monsieur Dupont et pas Manu Champagne ?
“Je n’avais pas envie de mélanger les deux. C’est aussi un clin d’œil à mon enfance. On me disait Champagne, c’est plus facile à retenir que Dupont. C’est aussi l’idée de monsieur tout le monde.”

Positif, c’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle dans ce cas-ci.
“C’est une personne que je connais. C’est une idée de vie. Un jour, on passe la porte d’un médecin et il vous annonce que vous êtes séropositif. Il y a deux solutions. Soit on avance, on vit, on profite, on continue d’exister; soit on se dit que tout est foutu, qu’il n’y a plus rien à prendre. C’est quelque chose qui me touche au premier chef, car ça peut arriver à tout le monde. Quand on était jeunes, on nous en a beaucoup parlé, mais pour les ados d’aujourd’hui c’est devenu quelque chose de tellement normal. On ne prend plus conscience des dangers que toutes les maladies sexuellement transmissibles peuvent provoquer.”

Dans votre album, vous apparaissez romantico-loufoque.
“J’avais envie de dire des choses mais sans être sérieux et sans prise de tête. Je voulais que ça reste léger et décalé. Je voulais faire les choses sérieusement, mais sans me prendre au sérieux.”

La tournée commence bientôt… Le trac ?
“Je n’ai pas ce stress-là. Ça m’angoissait beaucoup plus d’être en studio, car je n’avais jamais fait ça. Sur scène, je me sens à l’aise, je me sens vraiment bien et je m’amuse énormément.”

Vous serez aux Francofolies de Spa de l’autre côté de la barrière, cette fois.
“Il y a une excitation particulière. J’ai assisté à toutes les éditions des Francos sauf une. J’aime vraiment ce festival. Le fait de pouvoir aller sur la scène Pierre Rapsat et d’y chanter, c’est un super cadeau. Je suis très touché.”

 

Maïlys Charlier

Monsieur Dupont, Positif, Sony

15:26 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.