Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/07/2010

Allô Maman Francos

alain.jpgLa journée de vendredi peut se résumer très facilement : vous êtes devant une carte au restaurant et tous les plats vous donnent envie. Mais il faut évidemment faire des choix ! Ou alors se contenter de picorer par-ci par-là comme dans un resto de tapas. À moins de courir entre toutes les scènes, il était difficile hier de contenter toutes ses envies.


Diamétralement opposé, il fallait choisir entre Milk ou Pierre Souchon. Le fils d’Alain – que l’on a retrouvé plus tard sur la scène Pierre Rapsat – s’est concocté une ambiance intimiste sous le Dôme. À quelques foulées de là, les très “eighties” Milk donnaient du son à gogo. Quelques titres de Vismets vite avalés, il fallait à nouveau sprinter pour assister à la conférence de presse donnée par Renan Luce. À peine le temps de se remémorer ses paroles qu’il fallait se dépêcher pour accrocher les premières notes de Gaëtan Roussel sur la scène principale du Village des Francofou. Le chanteur de Louise Attaque – venu en solo – aura comblé les attentes des plus exigeants !

Évidemment, ils étaient nombreux à attendre Help My Self (Nous ne faisons que passer), un des tubes de l’été, servi en milieu de set dans une version rallongée. Les pieds se sont mis à bouger dès les prémisses de ce titre. Malgré les averses épisodiques, les festivaliers n’auront presque pas fait attention à la météo maussade tant les spectacles qui étaient donnés sur scène étaient bien plus captivants que les caprices du ciel. Une journée de marathon musical qui se termine sur la scène Pierre Rapsat. Mais ne nous plaignons pas, des choix comme cela, nous aimerions avoir à en faire tous les jours !

Sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville, c’est Alain Souchon qui a succédé à Baï Kamara Jr. Avec son timbre de voix reconnaissable entre tous, ses phrases mélodieuses et envoûtantes, Souchon était attendu par une foule impatiente. Il faut souligner que sa dernière participation aux Francos date de 1995 ! Sur ses traces, Renan Luce a ensuite repris le flambeau de la soirée. L’interprète de La lettre et La fille de la bande a goûté depuis jeudi aux joies de Spa. Aperçu à de nombreux bars et prenant la pose dès qu’une fan l’accostait, le concert de Renan s’annonçait à son image : simple, charmant et souriant. Une soirée où la gent féminine aura eu l’occasion de faire le plein de romantisme et de charme !

S. Lag.

Les commentaires sont fermés.