Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/08/2010

Le coup de poker des Vismets

vismets.jpgFraîchement arrivés sur la scène rock belge, les Vismets se sont rapidement fait une place avec leur premier album: Gürü Voodoo. Les voilà donc sur les plus grandes scènes belges de cet été: les Nuits Botanique, le festival de Dour, les Francofolies de Spa, le Brussels Summer Festival. Vismets joue déjà dans la cour des grands et ne se laisse aucune erreur sur scène. Emmené par Dan Klein, le quatuor propose un rock aux accents électro, qui tire parfois vers le psyché. Le tout enrobé dans un univers bien à eux, qu'ils n'ont pas peur de défendre.


Vismets ça veut dire voyoux?

On a donné un autre sens à ce nom. Ce mot n’est plus du tout utilisé, c’était utilisé dans les années 60. Au moment de créer un Myspace, j’ai appelé ça Vismet. C’est un mot bruxellois qui veut dire "petite frappe".

 

Le départ de Vismets s’est fait sur un coup de bluff…

Je faisais le malin et ça m’a servi parce que c’était vraiment un coup de poker. Je n’avais rien, je montrais ma gueule partout et puis un jour, quelqu’un vient me demander si on peut écouter quelque chose. On était à trois, on n'avait jamais sorti trois notes ensemble et on disait partout que notre projet était génial. Et puis on nous a proposé une date à l’Orangerie…Les chansons étaient là, il suffisait de les mettre en forme. Sauf que je ne savais vraiment pas chanter. Donc on a bossé pendant un mois et demi en répétant tous les jours.

 

Pourquoi Gürü Voodoo ?

C’est purement une référence, un hommage à Magma, un groupe français des années 70. C’est du jazz rock complètement bizarre, ils chantent dans une langue imaginaire. Mon album préféré de Magma s’appelle Üdü Wüdü. Du coup Gürü Voodoo !

 

Comment voyez-vous le deuxième album ?

Je le vois beaucoup plus dans la création. J’ai envie qu’on se retrouve à quatre. Sur le premier, j’ai beaucoup amené de morceaux déjà arrangés. Sur le deuxième, je vais amener des parties guitare-voix ou piano-voix et je vais beaucoup plus laisser aux autres de liberté d’expression. Je serai toujours là en tant que leader, car c’est quand même mon projet, mais j’ai envie de travailler différemment et être surpris par ce que les autres peuvent apporter.

 

Maïlys Charlier

 

En concert le 13 août au Brussels Summer Festival, Place des Palais

www.bsf.be

13:12 Publié dans BSF | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.