Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/08/2010

Esperanzah!: Faire la fête avec le monde entier

2.jpgUne fête métissée, palpitante qui joue la carte de la découverte. Une invitation à comprendre comment le monde tourne, dans le cadre particulier de l’abbaye de Floreffe, customisée au diapason d’un festival éthique et militant, par vocation, par passion.
L’esprit Esperanzah ! se cristallise dans les activités du festival : cela va des stands colorés d’organisations non gouvernementales présents sur le site, au choix de gobelets recyclables, en passant par les toilettes sèches, sans oublier la gestion durable des déchets. Chose rare : Esperanzah ! est un festival propre. Il n’y a rien à terre ! Mais la philosophie de cet événement se distille avant tout à travers les artistes.


Dès Les premiers accords , Esperanzah ! a mis le cap sur une autre planète, celle “de tous les possibles”. Les troubadours de Don Fiasko ont envoyé leur groove contagieux, tous cuivres dehors, entraînant les spectateurs dans le sillage de leurs transes survoltées : “Toutes les influences se croisent au carrefour du rythme”, disent ces douze percussionnistes définissant leur sound system déambulatoire comme une menace permanente pour l’ordre public… Côté jardin, l’artiste congolais Baloji nous a ramené de ses pérégrinations de nouvelles sonorités comme la rumba congolaise. Avec sa voix unique, il laisse vivre sa conscience dans une frénésie de sonorités toujours surprenantes.

Esperanzah ! 2010, ce sont une trentaine concerts qui dégaineront sur trois scènes : côté cour, place de la fiesta explosive; côté jardin, caisse de résonance des voix sensuelles et veloutées; et côté souk, scène des découvertes 100 % belgo-belges ou belges issues de l’immigration.
Le festival brasse les musiques du monde entier. Mais aussi les idées. Surnommés les rockeurs de la salsa, les musiciens colombiens de La-33 feront monter la température avec élégance. Ces samedi et dimanche, on attend beaucoup aussi de Toto la Momposina, On prend l’air Getatchew Mekuria, The Ex&Guests : ou quand le légendaire saxophoniste éthiopien, pionnier du free jazz, rencontre le groupe garage-punk hollandais ou encore le groupe catalan Muyayo Rif qui devrait déchaîner les foules tellement il est hallucinant.

A.-F. So.

11:14 Publié dans Festivals | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.