Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/08/2010

Charlie Winston, mi-dandy, mi- vagabond

winston2.JPGCharlie Winston est devenu un véritable phénomène en deux ans. Tournant avec son premier album depuis 2009, le protégé de Peter Gabriel emporte avec lui tout un univers. Muni de son célèbre chapeau et de son gilet, Charlie charme tout un chacun avec ses ultra tubes Like a hobo , In your hands, Kick the bucket, I love your smile . Pour le clip de ce dernier, il fait chavirer la belle Audrey Tautou. Véritable dandy et bête de scène, Charlie Winston vient de sortir le DVD live de sa tournée Hit the road .


Comment vous sentez-vous après deux ans de tournée ?
“C’était chouette mais là, j’aimerais commencer mon deuxième album. C’était des concerts sans arrêts pendant deux ans. Je ne veux pas me plaindre car je suis vraiment chanceux d’avoir autant tourné avec seulement un album. Avec le groupe, on a eu vraiment de bons moments, c’était une chouette équipe. Mais j’aimerais faire un deuxième album pour continuer à vendre ma musique et repartir en tournée.”

À quand ce deuxième album ?
“Je ne sais pas du tout ! J’ai assez de chansons pour faire deux albums mais je continue encore à écrire car je veux obtenir une ambiance particulière sur le prochain disque. Je n’ai pas envie de me mettre la pression. Quand je serai prêt, j’enregistrerai mes meilleures chansons de la meilleure façon qui soit. Et malheureusement, ça peut prendre beaucoup de temps. Surtout que je me suis engagé sur un autre projet, je vais faire de la musique de films.”

Avec le succès, vous arrivez à garder votre vie de “hobo” (sorte de vagabond, NDLR) ?
“Pas de la même façon. Je continue à voyager mais chaque musicien est un hobo par la vie qu’il mène. Je continue à me sentir comme un hobo. C’est la sensation de voyager, de faire du chemin. Maintenant, c’est différent car il y a toute une machine derrière, il y a beaucoup de gens avec moi. Ce n’est plus moi tout seul avec ma guitare et mon sac à dos.”

Sur scène, vous montrez deux facettes de votre personnalité : le crooner et la bête de scène…
“C’est important pour moi de montrer qui je suis, d’exprimer ce que je ressens. Je ne peux pas être positif et enjoué tous les jours de ma vie non plus, il y a des moments où je suis déprimé, comme tout le monde. Et c’est important de montrer les deux pôles de ma personnalité, de montrer que je suis humain.”

 

Au début, vous étiez plus connu en France et en Belgique que chez vous, en Angleterre…
“Je ne suis toujours pas connu dans mon pays, personne ne sait qui je suis là bas. En fait, je devrais vivre dans mon pays, j’aurais une vie plus calme. (Rires).”

En France, les gens vous arrêtent dans la rue ?
“Quand je n’ai pas mon chapeau, non. Si je porte mon chapeau, alors là c’est autre chose. Je suis très conscient d’être le personnage Charlie Winston si je me balade dans la rue avec mon chapeau. En France, c’est différent car les Français sont flattés que j’ai quitté l’Angleterre pour venir vivre chez eux. Donc j’ai un lien très fort avec mon public français.”

Vous avez travaillé avec Audrey Tautou pour le clip I love your smile…
“Quand j’ai commencé à être connu, elle faisait beaucoup d’interviews pour Coco avant Chanel et chaque fois qu’on lui demandait quelle musique elle écoutait, elle répondait Charlie Winston. Ma maison de disque n’a pas arrêté de me le dire. Donc un jour, je l’ai invité à un de mes concerts et en rigolant, je lui ai dit de jouer dans mon clip. Et elle a dit oui ! C’est une fille très drôle. On s’est beaucoup amusé ce jour là, on se sentait comme deux gosses.

Maïlys Charlier

11:32 Publié dans BSF | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.