Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/09/2010

Zaz, gros coup de cœur de Raphaël

zaz.jpgPuisque Raphaël concède que cet album parle de lui, faut-il en déduire que Je détruis tout est un titre qui le définit ? “Je ne sais pas. À vrai dire, c’est parti d’un truc très bizarre, dans mon ancien appartement, j’entendais le bruit des canalisations et je me disais que ça devait avoir un sens tout ça. Je me demandais pourquoi moi ? Ou alors, pourquoi je surprends une conversation qui ne m’est pas destinée. Tu vois, le truc un peu paranoïaque. J’ai imaginé une histoire de jalousie un peu extrême.”


Pas d’extrapolation, donc, ni d’autodestruction… “C’est un personnage. Après, il m’arrive de voir la vie en noir, dans mon grand appartement, de temps en temps… C’est un sentiment assez courant. ” En revanche, dans Je hais les dimanches, on pourrait penser qu’il y aura de la haine ou de la colère, et au final, c’est une chanson d’amour ! “C’est un mec qui a juste envie de rester sous la couette avec sa copine. C’est un mauvais acteur, qui se traîne et qui n’a qu’une envie : faire des galipettes le dimanche. ”

Sur Pacific 231, il y a encore deux titres signés par d’autres – Manset et Annegarn. Deux : une bonne moyenne ! “J’aime avoir toujours une ou deux pistes qui m’éloignent de ce que j’écris ou de ce que je sais faire. En l’occurrence, il y a La locomotive, qui est l’un des points d’encrage de ce disque, qui est très rock, très métallique, très furieux, sur un texte très bizarre. Et puis  Le manteau jaune, un truc bizarroïde, un texte un peu dingue, que personne à part Manset n’aurait pu faire.”

De son côté, Raphaël s’est, récemment, livré à un exercice qu’il fait peu : écrire pour un autre. En l’occurrence une autre : Zaz. “Je suis très content des trois titres que j’ai écrits pour Zaz, elle les chante divinement. Ses concerts sont d’une intensité remarquable… Je l’avais vue chanter dans la rue, puis dans une toute petite salle de concert. J’ai eu très envie de travailler pour elle.”

I.M.

 

Les commentaires sont fermés.