Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/10/2010

L'AB transformé en temple de Woodstock

bjscott.jpgSamedi soir, à l'AB, BJ Scott nous emmenait à Woodstock, dans les années 70, en Californie, au coeur du mouvement hippie. Une grande fête pour commémorer (et surtout célébrer) les 40 ans de la mort de Janis Joplin et Jimi Hendrix. Entourée de musiciens de talent (Didier Fontaine, Thierry Rombaux), Beverly Jo Scott a emmené son public dans l'univers Joplin, avec une voix hors du commun, similaire à la "Pearl".


C'est avec l'aide de son excellente VJ, Marie-Laure, qu'elle entraîne parfaitement son public dans l'univers psyché de l'époque. A commencer par Summertime, en ouverture du concert. Le public, déjà très en forme, n'a pas le choix. C'est l'ovation pour BJ Scott. Ensuite le temps va filer, entre Piece of my heart, Try (just a little bit harder), Me & Bobby McGee, Mercedes Benz, Paul Personne vient régulièrement accompagner son amie. Deux complices, tous deux amoureux des deux légendes de Woodstock. Dylan était présent aussi, à sa manière, Just like a woman, écrite à l'origine pour Joan Baez, mais ce soir, c'est à Janis Joplin que tout le monde pense.

Si BJ Scott bluffe toute l'assemblée avec sa voix éraillée et chaleureuse, elle l'enchante de ses interventions drôles, d'une grande générosité et d'une réelle sincérité. Jouant avec sa caméraman ou sa choriste, dansant langoureusement avec ses partenaires. L'on a du mal à croire que l'Américaine a passé la cinquantaine. Mais pour l'heure la première partie du concert s'achève, place à Jimi Hendrix. Et tout le monde de se souvenir des talents uniques du guitariste, de sa manière sauvage, presque animale, de faire corps avec sa guitare.

La barre est haute. C'est au tour des Black Box Revelation de monter sur scène pour Voodoo Child. Et là, l'AB se tait, se prosterne devant la prestation incroyable du duo. Jan Paternoster assure, se laissant emporter par la transe Hendrix. L'exercice était difficile mais Jan et Dries l'ont réussi haut la main. C'est une salve d'applaudissements qui les raccompagne en backstage. On en veut encore. Le duo rejoindra, sur la fin, Paul Personne pour Foxy Lady, qui clôture le concert dans un final tout droit sorti d'un rêve. C'est sûr, samedi, l'AB était sur une étrange planète.

Maïlys Charlier

15:40 Publié dans Concerts | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Une soirée mémorable et inoublaible. JANIS JOPLIN et JIMMY Hendrix nous ont envoyés dans notre petite Belgique ,venant DE l'ALABAMA UN SACRE BOUT DE FEMME ET UNE STAR . Merci Beverly pour cette sacrée soirée inoubloable

Écrit par : deroissart | 04/10/2010

Votre bel article reflète parfaitement l'ambiance du concert et du son toujours impeccable à l'A.B. que je fréquente fidèlement depuis 32 ans.

Écrit par : deroissart | 04/10/2010

Merci! :) Un excellent concert effectivement!

Écrit par : Maïlys | 04/10/2010

Les commentaires sont fermés.