Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/11/2010

Birdpen, deux fois plus de talent

birdpen.jpgQuand deux forces majeures d’Archive forment un groupe, ça donne Birdpen. Bien qu’ils clament tous deux le contraire, Birdpen a quelque chose d’Archive. Si Dave Pen en est la voix, Mike Bird travaille dans l’ombre d’Archive. Les deux sont donc liés et leurs sons associés. Dave et Mike, ce sont deux esprits liés et complets. Deux musiciens à l’imagination débordante et au talent doublé. Le duo était en tournée en Belgique le mois passé pour quelques dates quasi sold-out , leur premier album On/Off/Safety/Danger sous le bras. Un premier album bientôt obsolète car Birdpen travaille actuellement sur un second opus.


C’est à cause d’Archive que vous avez mis du temps à sortir cet album ?
Dave : “Non, ça n’a rien à voir avec Archive, il a surtout fallu qu’on trouve quelqu’un qui voulait bien travailler avec nous.”
Mike : “C’était surtout de trouver la bonne personne. De nos jours, c’est difficile de trouver des gens motivés, prêts à s’investir dans un album.”

Pourquoi avoir sorti cinq EP avant l’album ?
Mike : “On n’a jamais vraiment essayé de faire un album; on écrivait juste des chansons. Dès que certains morceaux nous satisfaisaient, on les enregistrait sur un EP.”

Quelle est l’idée générale de On/Off/Safety/Danger ?
Dave : “On avait beaucoup de chansons et d’idées en tous sens. C’est un album très schizophrénique. Beaucoup de choses sortaient de nos imaginations à ce moment-là; il n’y a pas vraiment de réel fil conducteur entre les morceaux.”

C’est pour bientôt ce nouvel album ?
Dave : “On va l’enregistrer début 2011. On est vraiment très excités de pouvoir travailler avec de nouvelles personnes.”
Mike : “C’est la première fois qu’on travaille de cette manière aussi. Les maquettes des chansons existent déjà. En fonction de ce que ça donne en live, on les change un peu et puis on va les enregistrer.”

Il sonnera comment, ce futur album ?
Dave : “Il sonnera comme un vrai album. On/Off/Safety/Danger partait dans toutes les directions. Celui-ci sonnera plus comme un vrai ensemble.”

Dave, il paraît que vous écrivez en marchant ?
“Oui, je marche et j’écris tout un tas de paroles, pour Archive, pour Birdpen. Une tonne de mots. J’ai besoin d’être en mouvement pour écrire.”

Avec ses textes sombres, Birdpen est une thérapie pour vous ?
“Oui, c’est vraiment ça. On y met toutes nos frustrations, toutes nos préoccupations. Quand on les joue, c’est un exutoire, on sort tout ça de notre système.”

 

 

Maïlys Charlier

Les commentaires sont fermés.