Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/11/2010

Un inédit de Calogero

calo.jpgLe chanteur sort un best of qu’il décline en deux versions : originale et symphonique. Parce que, aujourd’hui, chacun peut se faire sa play-list et son petit best of personnels à la maison, Calogero ne voyait pas bien l’intérêt qu’il y avait à sortir une édition physique de ses plus grands tubes, même après dix ans de carrière. Et s’il s’est laissé convaincre par sa maison de disques, c’est qu’une bonne idée a surgi, tandis que les uns et les autres planchaient sur le projet : celle de réenregistrer les titres en question avec un orchestre symphonique.


 

Pour le musicien qu’il est, c’était Noël avant l’heure et l’occasion rêvée de se frotter à une quarantaine de musiciens classiques. Et de citer Bach, Fauré, Mahler, parmi ses compositeurs préférés. Restait, ensuite, à faire le tri dans son répertoire, à séparer les chansons qui supporteraient un nouveau traitement et celles qui, en dépit de tous les arrangements, n’auraient jamais le son symphonique qu’il recherchait.

Presque logiquement, c’est En apesanteur , premier gros gros tube de Calo , qui ouvre les hostilités. Dans la version revisitée, le chanteur a inversé la tendance et mis le refrain à l’arrière-plan, tandis que le reste de la chanson prend une ampleur inattendue. Suivent les inévitables Tien An Men, Yalla, Face à la mer, La fin de la fin du monde ou encore, toujours tiré de L’embellie (son très joli dernier album studio), C’est dit .

Mais ce n’est pas tout : histoire de ne souffrir aucun reproche, aucune critique qui y verrait une simple opération de marketing, Calogero fait encore un petit cadeau à ses fans et, en guise de treizième morceau, offre C’est d’ici que je vous écris , un titre qui, à l’instar du tubesque C’est dit , a été écrit par Jean-Jacques Goldman et composé par Calo lui-même.

Et histoire de prendre la mesure de tout ça en live, sa tournée symphonique passera par Bruxelles… l’été prochain.

 

 

 

Isabelle Monnart

Calogero, VO/VS, Universal

Les commentaires sont fermés.