Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/01/2011

Amoureuse de l’Amour : “J’adore ! C’est excitant et douloureux”

adele.jpgAdele déteste l’avion mais aime les sentiments… Parmi les 11 titres que compte 21, difficile de faire son choix. Tous parlent d’amour, souvent malheureux. Parfois sur des sons up-tempo (Rolling in the Deep, Rumour Has It), parfois sur un air de désespoir envoûtant (Lovesong, Set Fire to the Rain). Les influences jazz, soul, groove aussi, d’Adele planent autour, comme un fond sonore.


Vous pensez que l’amour peut soulever des montagnes ?
“Oui… Je ne dis pas que l’amour est extraordinaire, mais que c’est excitant ! J’adore, c’est douloureux et ça rend dépendant. Tomber amoureuse de quelqu’un et tomber en désamour, ça se ressemble. C’est ça que j’aime. Je suis contente de voir qu’effectivement, l’amour ça fait souffrir.”

Vous parlez comme si vous aviez une expérience d’une dizaine d’années en la matière…
“Ma précédente relation était en effet très intense. C’était ma première relation d’adulte. C’était un vrai engagement. On partageait tout. Ca me faisait peur, mais j’aimais ça. Je n’ai jamais eu autant d’admiration pour quelqu’un. C’était la chose la plus forte que j’ai eue dans ma vie, cette relation avec lui.”

Ressentez-vous la pression, avec la sortie de ce 2e album ?
“Non, je ne laisse pas la pression entrer dans ma vie. Si je ressens la pression, je ne suis plus moi-même. Mais par contre, je suis anxieuse et nerveuse. Parce que j’ai pressé mon cœur et mon âme. Mais je ne suis pas nerveuse de savoir si les gens vont aimer l’album ou pas… Ce qui me rend nerveuse, c’est le prochain gros voyage que je vais faire. Le dernier était fou ! J’ai fait tellement de trucs quand je suis allée aux Etats-Unis !”

Comment vous êtes-vous sentie alors, quand vous avez emporté, pour votre 1er album, deux Grammys ?
“C’est irréel. J’étais là, parmi les stars, mais littéralement, c’était comme si c’était mon fantôme qui assistait à tout ça. Ca fait peur aussi. Tous les jours, ma vie changer. Enfin, c’est la même chose pour tout le monde. Mais ici, il y a un côté extrême.”

Comment faites-vous pour traverser l’Atlantique alors que vous détestez l’avion?
“Je deviendrais la nouvelle Lindsay Lohan, avec tous les valium que je devrais m’enfiler (rires)! Je ne bois plus vraiment non plus. J’ai juste dû prendre quelques verres de vin quand même pour monter dans l’avion l’autre jour…”

Charlotte Vanbever

Les commentaires sont fermés.