Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/03/2011

Julien Doré: Ses mercis à la Belgique

bichon.jpgCe n’est pas de l’ironie. Il ne la définit pas comme, en tout cas, la distance qu’il met entre lui et les chansons, les images. Surtout la sienne. À dire vrai, ce mot l’agace même un peu. “C’est un mélange de choses : j’écris des chansons, dont certaines m’amusent un peu plus... C’est la vie, quoi. Sur le site Internet, il y a ces petits teasers qui mettent en avant une idée marrante que j’ai pu avoir pour accompagner le travail, mais le travail, justement, est là. Qu’on soit chanteur ou autre, ça fait partie de notre vie. J’aime pouvoir piocher dans tous types de ressentis.


 

 

Intimement impliqué dans son métier, via la scène ou sur ses albums, Julien Doré ne l’est pourtant pas en dilettante. Il y pense le matin, le soir. “Et même la nuit ”, sourit-il. “C’est ce que j’adore dans ma vie récente. C’était le cas avant, mais je ne pouvais pas le faire toute la journée ! Ce dont j’ai aussi envie, dans tout ça, c’est de pouvoir chanter, danser, faire des clips sur base d’une idée presque enfantine, comme c’est le cas dans Kiss me forever. Tout ça, c’est nourri d’une joie immense…

Bichon , donc, est un disque plutôt heureux, qui tire son titre tout simple d’une sorte de “joie instinctive, presque animale d’essayer de faire des choses très sincèrement, mais de manière lâchée. Sans être retenu par des trucs qui vous collent, vous empêchent de travailler…

Un mot, encore, sur les remerciements qu’il adresse à la Belgique : “La légèreté dans le travail que je trouve ici me fait un bien fou ”, dit-il. “Cette simplicité-là, cette bienveillance, je l’aime beaucoup.

I. M.

Les commentaires sont fermés.