Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/06/2011

Suarez, plus affirmé, plus métissé

suarez.jpgAh “la rue du bien manger”, les scènes Titan, Univers, Fiesta, les arts de la rue, le sable, les palmiers. Couleur Café débarque à Tour&Taxis ce week-end du 24 au 26 juin ! Et de bien jolies têtes d’affiche vous attendent pour le premier festival belge de la saison. IAM, Selah Sue, Patrice, Ziggy Marley (oui, oui le fils de…), Method Man le vendredi. Alors que le samedi, les festivaliers trépignent déjà d’impatience pour Dj Shadow. Mais aussi Yael Naim, Smod, Puggy et Arsenal. Le dimanche, la création Congotronics vs Rockers posera ses valises sous le chapiteau Univers. Suivi de Seal et Dub Inc. Le tout saupoudré de bio et assaisonné de commerce équitable !


De la chanson française jouée par trois Malgaches et un Italo-Espagnol : Couleur Café est l’endroit idéal pour accueillir Suarez. “Je suis ravi de pouvoir faire Couleur Café qui est l’un des festivals majeurs en Belgique. Je pense qu’on a clairement notre place là-ba s”, confie Marc Pinilla, le chanteur. Après le succès de “On attend”, Suarez nous revient avec “L’indécideur”, un album aux sonorités beaucoup plus ethniques, qui donne naissance à une pop métissée bien particulière.

On a décidé de ne plus renier nos origines pour cet album-ci. Il y a vraiment eu une prise de conscience de la richesse de chacun. On a donc intégré plus de rythmiques africaines, de guitares malgaches pour avoir un album plus vrai, plus sincère et qui nous correspond beaucoup plus”, explique Marc. Normal donc d’y retrouver une reprise de “Porque te vas”. “J’avais envie de montrer qui je suis. Chanter une chanson en espagnol quand on est d’origine espagnole, ça me paraissait bien.

Autre changement important pour ce deuxième album, Marc a fait appel à d’autres paroliers : “On avait envie de faire un bel album. J’ai donc fait appel à d’autres personnes plus compétentes que moi pour l’écriture. J’avais déjà quelques idées en tête mais je préférais que d’autres personnes que moi les développent.

Sur scène, Suarez se laisse aller à l’improvisation et ne prévoit pas de setlist : “Souvent on monte sur scène et on décide à ce moment-là quelle sera la première chanson. Tout dépend de l’atmosphère, des réactions du public.” Voilà qui présage un bon moment sous la tente Fiesta au premier jour de Couleur Café !
Maïlys Charlier

Les commentaires sont fermés.