Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/06/2011

A Couleur Café, le reggae est roi

selah.jpg

Le Sierra-Leonais Patrice, producteur de Selah Sue, a mis le feu à Bruxelles…

Elle était très attendue. Selah Sue, qui revenait à Couleur Café pour la troisième année de suite, avait cette fois l’honneur de la grande scène vendredi soir. Devant son public, la petite Belge a pu mesurer à quel point elle était devenue populaire… Elle n’a déçu ni ses fans ni les autres : pétillante, souriante, dans son trip, Selah Sue a enchanté tout le monde…

La jeune Louvaniste avait aussi réservé une belle surprise au public de Couleur Café : un duo plein de complicité avec Patrice, qui n’est autre que son producteur. Le Sierra-Leonais, qui passait juste après Selah sur la grande scène, lui a d’ailleurs rendu la pareille, en l’invitant à la fin de son show. Les deux compères, proches et taquins, sont partis dans une improvisation amusante et délirante…

Avant cela, Patrice avait tout simplement offert le meilleur concert de ces deux jours à Couleur Café. Très apprécié en Belgique, l’artiste a servi son reggae à toutes les sauces. Une fois sur scène, le mari d’Ayo est très doué pour transformer ses titres studio en véritables bombes d’énergie. Le public a adoré et il lui a bien montré. Ses fans ont eu ensuite bien du mal à enlever le refrain de Soulstorm de leur tête…

Dans la foulée, le reggae de Ziggy Marley s’est avéré nettement plus traditionnel. Dans la droite lignée de son père Bob, dont il a repris deux titres, Stir It Up et Is This Love. Voilà bien là toute la difficulté pour le fils de la légende jamaïcaine : se faire un prénom devant une audience qui, dans sa grande majorité, ne connaît que le répertoire de Bob. La ressemblance frappante, tant vocalement que physiquement, ne sont pas là pour l’aider à se démarquer…

Autre désavantage pour Ziggy : il était programmé juste après Patrice, qui avait mis la foule sens dessus dessous… Marley Junior n’a pas la même énergie, mais son répertoire – dont Love is My Revolution et le récent Wild And Free – vaut tout de même le détour… Sur les autres scènes, certaines bonnes surprises. On y a découvert Zule Max, un collectif de 13 femmes qui offre de délicieux rythmes cubains. Bien plus connus, les rappeurs Method Man et Redman, monstres du rap US, ont fait jumper le public de la scène Univers, presque trop petite pour eux. Avant eux, la belle Janelle Monaé s’y était produite, avec une soul à la fois classique et classy.

Mais cette année, à Couleur Café, le roi était bel et bien le reggae. Comme l’a encore montré l’incontournable Tiken Jah Fakoly. L’Ivoirien fait toujours un carton quand il passe par la Belgique. Il n’a pas dérogé à la règle hier soir, pour clôturer un beau samedi…

Benoît Delhauteur

Les commentaires sont fermés.