Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/06/2011

Foule et mojitos...

cc.jpgUne soirée à Couleur Café dans la peau d’un festivalier… Chacun des 60.000 spectateurs présents ce week-end à Couleur Café aura sa manière bien à lui de vivre le festival. Certaines choses se découvrent, d’autres se partagent…


Comme la galère pour arriver à Couleur Café. Les transports en commun sont bondés et ceux qui sont venus en voiture ne sont pas spécialement mieux lotis : on connaît même une festivalière qui, dégoûtée après avoir tourné pendant une heure, a laissé sa voiture à la… Gare du Midi.

Une fois sur le site de Tour et Taxis, une fois encore, il faut un peu de patience : même avec un ticket en main, il faudra rester dans la file pendant au moins un quart d’heure. Dernier obstacle : la foule. Les sacs sont fouillés. Un petit malin, 18 ans tout au plus, se fait confisquer une bouteille. “C’est du coca”, assure-t-il au sorteur. Celui-ci n’est pas dupe. Plutôt que de se résigner à jeter sa mixture à la poubelle, le jeune festivalier préfère la boire. En triple vitesse…

On entre enfin sur le site, majestueux, de Tour et Taxis. Dans la Rue du Bien Manger, les odeurs de cuisines du monde nous effleurent les narines. Nouilles vietnamiennes ou tapas ? Allons-y pour les deux. Il est l’heure d’aller au premier concert. Vu la concurrence, pas facile de choisir : il y a débat autour du petit programme distribué à l’entrée. Un mojito le temps de choisir et c’est parti pour le show.

Il y a du monde. Énormément de monde. Le Couleur Café est forcément serré. Mais les bousculades s’accompagnent toujours de sourires et d’excuses. Les concerts défilent à toute vitesse, on ne voit pas le temps passer. Trois tours de chant et quelques cocktails plus tard, et les concerts sont déjà finis. C’est l’heure de rentrer. Heureusement, Couleur Café n’est pas encore fini.

B. D.

Les commentaires sont fermés.