Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/06/2011

Channel repart de zéro

channel.jpgAppelé à la rescousse pour suppléer Ozzy Osbourne, Channel Zero a bien défendu son nouvel album au Graspop. Les thrashers belges de Channel Zero ont eu une belle opportunité de défendre leur 5e et nouvel album sur la plaine de Dessel samedi. Appelés le vendredi soir à 23 h pour savoir s’ils pouvaient suppléer l’absence d’Ozzy Osbourne, nos compatriotes n’ont pas réellement joué leur rôle de pompiers de service en enflammant la plaine de Dessel. Nous nous sommes entretenus avec Phil, le batteur du fleuron belge du metal.


Phil, ce nouvel album marque un virage important dans la carrière du groupe…
“Effectivement. Nous sommes partis d’une feuille blanche depuis l’arrivée de Mikey Doling dans le groupe. Lorsque nous nous sommes réunis pour jouer à l’AB, nous ne savions pas de quoi notre avenir serait fait car Xa (NdlR : Xavier Carion, le guitariste originel du groupe) avait refusé de retenter l’aventure. Nous avions donc dû lui trouver un remplaçant. Mikey Doling s’est proposé. Mais à ce moment-là, nous ne savions pas s’il comptait rester parmi nous. Lorsqu’il nous a annoncé qu’il devenait un membre permanent, nous avons préparé l’écriture de Feed ’Em With A Brick.”

Explique-nous les raisons de ce titre : Feed ’Em With A Brick…
“C’est en réaction à tout ce que nos politiciens racontent comme bêtises ! Notre groupe est belgo-américain avec des francophones et un Flamand ( NdlR : Franky le chanteur) en son sein. Il n’y a jamais eu de problèmes entre nous. Alors nous pensons qu’il ne serait pas idiot de leur mettre une bonne brique entre les dents afin d’empêcher leur œuvre de destruction massive d’un pays qui nous est si cher.”

Pourquoi le single Black Flowers, écrit lors de votre réunification, ne figure pas sur ce nouvel album ?
“Pour être honnête, je dois bien avouer que je n’adhère pas trop à ce titre. Black Flowers, ce n’est pas ma came. Ce n’est pas un mauvais titre, mais j’estime qu’il ne reflète vraiment pas l’image actuelle de Channel Zero. Je pense que je ne suis pas le seul du groupe à penser cela.”

Avant d’être appelés à la rescousse par le Graspop pour remplacer l’annulation d’Ozzy Osbourne, vous ne figuriez pas dans la programmation des plus grands festivals d’été de metal. Était-ce un choix délibéré ?
“Pas vraiment. La sortie de notre album mi-juin était trop tardive pour pouvoir présenter quelque chose de neuf aux promoteurs. Nous avons alors pris le parti de nous produire dans 12 petits clubs car nous souhaitons revenir vers notre base. Rien n’est encore ficelé mais cela ne devrait tarder. Nous entamerons ensuite, en automne, une tournée plus importante.”

Avec la perspective de vous exporter enfin en dehors de l’Europe ?
“Ce n’est pas encore à l’ordre du jour, même si une telle opportunité ne se refuserait évidemment pas. Nous préférons prendre notre temps et mesurer quel accueil le public belge réservera à notre album avant d’envisager la perspective de toucher le marché américain, entre autres. Nous avons la chance d’être enfin défendus par un label qui connaît le marché du metal ainsi que toutes ses composantes. Ce qui n’était pas le cas auparavant…”

F. D.

Channel Zero, Feed ’Em With A Brick (Roadrunner/CNR)

06:35 Publié dans Festivals | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.