Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/06/2011

Le groupe bruxellois TBHB pour représenter l’ULB

tbhb2.jpgC'est aujourd'hui qu'a lieu le Central Park Festival, un événement organisé par les étudiants pour les étudiants, sous les arcades du Cinquantenaire. L’Université Libre de Bruxelles a choisi l’un des groupes bruxellois les plus prometteur : TBHB, anciennement connu sous le nom de The Big Hat Band. C’est Arnaud, étudiant en gestion culturelle, qui portera les couleurs de son université. À ses côtés : Ted, Diego et Andrew. Un quatuor qui déménage et qui revient sur le devant de la scène après deux ans de silence.


C’est important pour vous de participer à un événement qui rassemble francophones et néerlandophones ?
Musicalement, il n’y a presque aucun contact entre les deux communautés linguistiques. Ce genre d’initiative n’existe pas à Bruxelles donc c’est plutôt pas mal de pouvoir jouer sur la même scène que des groupes flamands. On espère qu’il y aura un public flamand.

Vous prenez ce concours au sérieux ?
Pour nous, c’est un concert sur une grande scène avant tout. Peu importe que ce soit un concours ou pas, l’important c’est de jouer devant beaucoup de monde. Avec 23.000 étudiants à l’ULB, j’imagine que beaucoup seront présents. Surtout que ce sera la fin des examens, c’est la fête pour tout le monde !

Jouer sous les arcades du Cinquantenaire c’est symbolique ?
Oui, jouer sur une grande scène dans un endroit atypique de Bruxelles, c’est intéressant. Mais si ça avait été organisé sur la Place des Palais, ça aurait été la même chose pour nous.

Originaires de Nivelles, est-ce qu’aujourd’hui vous vous sentez Bruxellois ?
Oui, ça fait plus de cinq ans qu’on habite ici. Aujourd’hui, on se sent complètement Bruxellois.

Qu’est-ce que Bruxelles représente pour vous ?
Il s’y passe beaucoup plus de choses qu’à Nivelles (Rires). Ce n’est pas vraiment la ville européenne la plus attirante mais c’est un réel point de rassemblement. Comme c’est la capitale de l’Europe et de Belgique, ça fait un beau mélange. On peut sortir tous les soirs, aller voir des concerts plus souvent, jouer sur scène plus souvent.

 

Interview > Maïlys Charlier

 

 

 

10:10 Publié dans Concerts | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.