Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/07/2011

Werchter au pays des merveilles

2.jpgCe vendredi, à défaut de notes satisfaisantes, le festivalier se divertit en découvrant le site de Rock Werchter.

Il était dit que l'on s'ennuierait un chouilla sur la plaine aujourd'hui. Pas assez ado pour aller voir Jimmy Eat World, pas assez groupie pour écouter White Lies... Du coup, après Ke$ha et son freak show, on déambule d'un podium à l'autre. Nous quittons cette Alice dévergondée pour nous lancer à la découverte des potentielles merveilles. (crédits: Jean-Christophe Guillaume)


Qu'il est grand ce site de Werchter! Finalement, cette décevante progra a du bon car elle offre un parfais alibi pour se promener, observer... Comme dans chaque festival, on distingue nombre de tribus et l'on s'amuse de ces stéréotypes. Il y a les exhibitionnistes et ceux qui veulent bronzer sans marque. Les prévoyants, qui piquent un somme à l'ombre en rêvant de la prestation des Chemical la veille, et leurs homologues inconscients ou cuités, qui font de même en plein soleil. Les fanatiques qui campent toute la journée au pied des scènes, compressés entre les barrières et la foule. Et ceux, qui se désintéressent du son et cherchent de quoi s'amuser.

Il y a de quoi faire d'ailleurs, chaque sponsor redoublant d'inventivité pour attirer le quidam sous son étendard. Au stand d'une boisson énergétique bien connue, on s'imagine comme sur la piste de Xapatan, tant les acrobaties sont légion. C'est plutôt ambiance Club Med à côté chez les aficionados du soda à l'étiquette rouge, on s'y croirait, pour peu, revenu à l'époque d'Intervilles, sans les vachette mais avec de jolies animatrices. Enfin, côté saloon où les hommes savent pourquoi, ACDC croise DrDre au détour d'une playlist étonnante... Mais à trop s'amuser au pays des merveilles, l'heure file, et nous voilà déjà en retard-en retard, à deux doigt de poser un lapin (blanc) à The National...

Nicolas Capart

 

 

 

20:55 Publié dans Werchter | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.