Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/07/2011

Michel Fugain: “Voilà mes dernières chansons”

fugain.jpgMichel Fugain revient avec son deuxième album de l’année : Bon an, mal an : l’été. Depuis ce 27 juin, le deuxième album de Michel Fugain est dans les bacs. Au total, quatre albums sortiront en 2011. Un par saison. Autant dire que celui qui se définit comme “un grand siffleur devant l’éternel ” a toujours une chanson en tête. “Je trouve ça hyperbandant. Par contre, l’inquiétude vient du deadline.”


 

Avec Bon an, mal an : l’été, Michel Fugain sort les guitares et reprend les rythmes entraînants. Mais les paroles sont parfois très dures. “J’ai un peu lâché les chevaux sur cet album en disant il y a du soleil. Mais j’ai contrebalancé avec des chansons parfois plus dures. Je ne défends pas ce que j’ai fait, explique l’artiste. La chanson Un enfant , ça n’a rien à voir, sauf qu’un enfant meurt alors que ses parents sont à la plage. C’est peut-être ça, ma seule touche d’été dans cette chanson.”

 

Il reprend : “Cette chanson préexistait. Je ne l’ai pas mise sur le premier album. Or, c’est la première chanson que j’ai faite. Je me suis demandé pourquoi la mettre en été… En fait, j’aime bien le contrepoids. J’en suis adepte.” S’il a parfois des mots plus forts dans quelques chansons, certaines invitent à danser et à se laisser aller. “Le titre Y a tout qui change, c’est du fun pur. Mais le fun que j’aime le mieux dans cet album est dans le titre T’es où. Les gens qui me connaissent sont morts de rire. Et pas seulement à cause du texte. Mais bien parce que je suis vraiment comme ça. (Rires)”

 

Présente lors de l’interview, sa nouvelle compagne, Sanda, raconte : “Il est exactement comme ça. Hier, j’étais avec une amie. Mon téléphone sonne et je vois que ça provient d’un numéro masqué. Je décroche et je dis : “oui, mon amour ?” Et Michel me demande : “T’es où ?” Ma copine chantait “Baby Baby, t’es où ?” (Rires)

 

Pour le chanteur , la légèreté de l’été est loin, déjà. Il est en automne… “Ce qui me pose un petit souci car je ne suis pas fan de l’automne. Je ne veux pas dire que je n’aime pas les chansons que j’ai déjà écrites mais je sais qu’il y a quelque chose de nostalgique dans ce qui vient de l’automne.” Et puis viendra l’hiver qui mettra un terme à la série Bon An, Mal An. “Quand on me parle des disques, j’ai du mal. En fait, je n’arrive pas à séparer le tout. Pour moi, ce sont 24 chansons. Et je me disais – et il n’y a pas de pathos là-dedans – ce seront vraisemblablement les dernières.”

 

Michel Fugain explique : “J’aime assez l’idée que cette œuvre d’un an, ce truc qui s’appellera Bon An, Mal An, soit ce que je pourrais dire être un bon résumé. Et qu’il n’y aura pas grand-chose à rajouter. Si j’ai quelque chose à rajouter, je le ferai dans un spectacle musical. Et ça m’amusera. Oui, maintenant, j’ai envie de m’amuser en construisant de spectacles musicaux et en n’étant plus enfermé dans des formats de chansons…”

 

Il continue : “J’ai payé. Je faisais le compte tout à l’heure et je constatais qu’à la fin de l’année, j’aurai 304 chansons enregistrées ! Ça va ! Les gens de ma génération, on est toujours en train de redouter l’album de plus, l’album de trop, quoi. Faire un album de plus, ce n’est pas très gouleyant comme démarche. Je suis plus intéressé par le challenge que par le fait de sortir une chanson. Compte tenu de mon kilométrage au compteur, je suis assez fier de ce que j’ai fait et de ce que je fais !”

 

Interview > L.C.C.

Les commentaires sont fermés.