Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/07/2011

Calo fait le plein, Camélia Jordana aussi

camelia.jpgÀ Spa, les festivaliers lève-tôt auront pu assister hier midi au mini-défilé national de la ville ! Fanfare et minute de silence devant le monument aux morts de la place Royale auront rappelé aux moins nationalistes quel jour nous étions. Malgré la pluie qui s’est invitée en début d’après-midi, la foule était dense tout au long de la journée. Dans la ville, mais aussi, et surtout, devant les différentes scènes. Bertrant Belin aura fait le plein sous le Dôme. Les spectateurs venus s’abriter sous le chapiteau auront eu l’occasion de faire une belle découverte musicale.


Plus tard, Camélia Jordana a attiré les foules devant la scène Proximus en livrant un set plutôt rétro. Dommage d’ailleurs que les stylistes de la jeune femme prennent plaisir à la vieillir de 10 ans ! À 18 ans, la chanteuse habillée d’un petit chemisier strict manquait d’une touche d’originalité.

Côté répertoire, avec un seul album à son actif, Camélia s’est prêtée au jeu des reprises. Et là aussi, la jeune femme a pioché dans un répertoire plutôt ancien ! Mais les titres comme Walk like an Egyptian du groupe Bangles, sorti en 1986, ou encore I’m sorry de Brenda Lee, fait en guise de clôture, collaient à la perfection avec son timbre de voix si particulier.

Un timbre envoûtant sur l’un de ses singles, Calamity Jane , interprété en introduction de son concert. Camélia a également interprété ses deux autres singles, Moi c’est et le Non non non repris en chœur par le public spadois. Un agréable moment qui est malheureusement passé trop vite.

En soirée, ce sont Suarez et Calogero qui se présentaient sur la grande scène. Les deux artistes chéris de nombreuses femmes ont réuni un public nombreux. D’ailleurs, Calo est le seul à avoir affiché une représentation sold-out . Le concert de Calogero, symphonique, où le chanteur était accompagné de 52 musiciens, ne pouvait évidemment que séduire les amateurs de musique.


S. Lag.

Les commentaires sont fermés.