Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/07/2011

Un titre écrit par Goldman

mae.jpgChristophe Maé va sortir un double CD live avec un single inédit, Un peu de blues. Le 26 septembre, les fans de Maé pourront se procurer On trace la route – le live . Un double CD sur lequel figurera un single écrit par Jean-Jacques Goldman. Présent aux Francos , Christophe en a profité pour revenir plus en détail sur cet album.


Certains artistes ne donnent que rarement des interviews. Ce n’est pas votre cas !
“J’ai eu l’occasion de passer 7 fois l’an dernier à Forest National. Je m’éclate sur scène et j’ai la chance de toucher énormément de gens. J’essaie de rester les pieds bien ancrés dans le sol. Et cela passe aussi par la communication. La presse, on en a toujours besoin ! En même temps, c’est un lien avec le public. Ils ont aussi besoin de m’entendre parler. Quand je fais des télévisions ou suis sur scène, je ne raconte pas ma vie comme dans une interview. C’est le bon moyen de parler aux gens.”

Comment avez-vous décidé d’enregistrer votre album live en Belgique ?
“En partie parce que j’ai eu la chance de faire 7 fois Forest ! J’ai un public extraordinaire partout mais ici, en Belgique, il y a quelque chose de supplémentaire. Les gens sont démonstratifs, à l’écoute et très respectueux. Ils ne vous sautent pas dessus dans la rue !”

Avez-vous une anecdote d’une fan un peu plus démonstrative ?
“Il y en a tous les jours des anecdotes ! Je rencontre des gens très respectueux. Sinon, oui, cela m’est déjà arrivé de recevoir une culotte en plein visage sur scène !”

Quelle est l’importance d’un album live ?
“C’est moins aseptisé qu’un album studio. Il y a une énergie supplémentaire. C’est là où je me sens le plus moi car la couleur musicale évolue. Les influences caribéennes et africaines s’y font plus ressentir.”

Appréhendez-vous les festivals de manière différente que les concerts traditionnels ?
“Bien sûr, aux festivals, il y a plusieurs groupes qui jouent en même temps, ou dans la même soirée. Ce n’est pas forcément mon public. Cela demande une énergie supplémentaire. Il faut séduire des personnes qui ne sont pas spécialement venues pour vous.”

Vous avez fait énormément de concerts au même endroit. Comment faites-vous pour vous renouveler ?
“Ce n’est pas tellement se renouveler. J’ai la chance de jouer avec le même groupe depuis plus de 15 ans et nous sommes de vrais potes. J’ai la chance de m’éclater avec eux. Pour me renouveler, je me dis que je ne joue jamais devant le même public. Tout dépend des interactions pendant la soirée. Si j’entends un cri, je vais réagir différemment. Et puis, tout dépend de mon état. Il y a une entière liberté sur scène. Je fais des nuances que je n’aurais pas faites la veille.”

Le CD live comportera un single inédit…
“C’est un morceau qui s’appelle Un peu de blues et que j’ai fini d’enregistrer cette semaine ! C’est un morceau qui a fait des siennes car je n’arrivais pas à trouver la bonne couleur ! C’est un texte écrit par Jean-Jacques Goldman, une très belle collaboration. Pour moi, c’était important de pouvoir travailler avec quelqu’un comme lui. Il a été très à l’écoute et il m’a fait un texte sur mesure. Cela parle d’un gars qui est sur la route et qui partage sa musique avec les gens. C’est très autobiographique !”


Interview > Sophie Lagesse

Les commentaires sont fermés.