Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/08/2011

Great Mountain Fire, une histoire d'amitié

GMF (©V.Boucq).jpgLe Brussels Summer Festival accueille la relève bruxelloise : Great Mountain Fire. Anciennement connu sous le nom de Nestor !, Great Mountain Fire fait irruption sur la scène rock belge fin 2010. Depuis, les cinq amis d'enfance (Thomas, Alexis, Antoine, Tommy et Morgan) ont sorti un album : Canopy, produit par Jean de Montevideo. Leur single Cinderella s'accroche à nos oreilles et le quintet est de toutes les scènes cet été. Dernier arrêt bruxellois : le Brussels Summer Festival.


Vous vous êtes rencontrés à la maternelle ?
Alexis et moi on s'est connu quand on avait 3 ans en maternelles. On a tous fait nos primaires ensemble dans la même école, à « Nos enfants » à Uccle. C'est une école en trois parties. La dernière était chaussée d'Alsemberg.

Vous avez passé votre enfance à Uccle ?
Pas vraiment. On allait à l'école à Uccle mais on n'est pas Ucclois. Alexis vivait à Drogenbos, moi à Forest, en bas du parc Duden. Morgan et Tommy habitaient Linkebeek.

Quels souvenirs avez-vous ensemble à Bruxelles?
On allait faire du basket chez Alexis. On allait se balader à coté de chez lui, dans des serres abandonnées. On avait même trouvé une cabane abandonnée. On se marrait bien. Puis on se retrouvait à Linkebeek pour faire de la musique...et des bêtises ! On avait inventé un sport : un sport de glisse, on retirait les roues et on se laissait glisser sur les feuilles mortes de la Vallée des artistes.

Pourquoi avoir attendu 15 ans pour faire un album ?
On aurait pu faire des albums mais on était plus intéressé par la scène. On aimait bien la dynamique sans fin de créer des morceaux pour les concerts et les changer par après pour les faire évoluer. On n'a pas fait de la musique tout le temps de la même manière. On n'a jamais eu la même motivation qu'aujourd'hui. On a grandi et on a eu d'autres envies.

A la production, c'est Jean Waterlot de Montevideo...
C'est l'ancien bassiste de Montevideo, Julien Galoy qui nous a présenté. On voulait une tierce personne pour pouvoir partager des idées. Il y avait un échange très doux. On ne l'a pas pris par hasard non plus, il avait lui-même connu la même chose quand John Stargasm avait co-produit l'album de Montevideo. C'est très important d'avoir une oreille extérieure.

Julien Galoy, Jean Waterlot,... c'est un album très bruxellois finalement ?
On est Bruxellois et on a la chance de trouver des gens talentueux à Bruxelles. C'est surtout humainement qu'on a eu quelque chose. Ce ne sont pas que des collègues, ce sont des amis avant tout. On a de la chance d'avoir une bonne équipe comme ça, et qui plus est locale !

Impatients d'être au BSF le 17 août ?
On est super content de jouer sur la nouvelle scène. Le BSF s'est agrandi cette année. On joue sur une nouvelle scène au Mont des Arts et on est très curieux de voir ce que ça va donner. On nous a dit qu'ils allaient couper la route. On est très impatients de voir ça !

Maïlys Charlier

En concert le 17 août au BSF
www.bsf.be

10:00 Publié dans BSF | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.