Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/08/2011

BRNS, un groupe qui va faire du bruit!

Brain_groupe.jpgL'Atelier 210 ouvre sa nouvelle saison avec un jeune groupe prometteur dont vous allez certainement beaucoup entendre parler.

Le vendredi 8 avril 2011, le 210 disait adieu au groupe The Guilty Brothers Experience mais fêtait aussi la naissance d'un tout nouveau combo : Brains. Le groupe faisait la première partie de TGBE et montait sur scène pour l'une de leurs premières fois. Depuis, le quatuor a remporté le concours Verdur Rock et laissé tomber les voyelles. Brains devient donc BRNS (prononcez toujours Brains) et s'apprête à envahir nos scènes. Et c'est tant mieux ! Inventif tant scéniquement que musicalement, BRNS allie habilement pop musique et touches plus expérimentales aux sons tintés de cloches et percussions en tout genre. Les deux leaders, Antoine et Tim, nous racontent leurs débuts.


Vous venez d'arriver sur la scène belge. Quelle est l'histoire de BRNS?
Nous étions dans un autre groupe, Duplex. Quand le groupe s'est séparé, on s'est retrouvé à deux et on a commencé à composer des morceaux. On ne savait pas trop ce que ça allait donner à deux. Diego est venu nous rejoindre à la guitare et on a enregistré trois morceaux en studio. Quand il a fallu penser à la scène, on a fait appel à Olivier pour les claviers et les percussions.

Tim, vous êtes le batteur mais également le chanteur du groupe. Un batteur qui chante, c'est pas anodin!
Il y a d'autres groupes qui fonctionnent comme ça. C'est juste de l’entraînement. C'est pas plus compliqué que si tu chantes derrière une basse. C'est surtout pour la mise en scène que ça change quelque chose. On a une mise en scène très frontale pour avoir un contact avec le public. C'est aussi important pour nous de se voir pendant le concert, on a une bonne énergie tous ensemble et on doit pouvoir se regarder car certains morceaux laissent la place à de l'improvisation. Puis ça donne un coté plus humain et plus accessible au projet.

Vous avez gagné le Verdur Rock l'an passé...
Oui, c'était notre cinquième concert. C'était inespéré. On a postulé sans penser être pris car on était vraiment très jeune comme groupe. On ne savait pas du tout comment allait être reçu notre musique. On n'avait pas fait assez de concerts pour savoir si on plaisait au public.

Vous n'êtes pas surpris par le succès du projet alors que vous faites de la musique moins accessible au grand public?
On ne s'y attendait pas du tout et c'était une grande question quand on a commencé à écrire l'année passée. On n'avait aucune idée de la manière dont notre musique allait être perçue. Si la musique est un peu pop, on y ajoute beaucoup d'éléments qui ne plaisent pas forcément au grand public. On pensait vraiment être catalogué dans un truc plus alternatif et pas propulsé de cette manière là. Surtout qu'on n'est pas encore en place, ce sont nos premiers concerts.

Le visuel fait un peu penser aux bandes-dessinées Comics...
Oui, on s'est inspiré de ça. C'est un ami à nous qui l'a réalisé. Il fait du Street Art et a un univers très sombre. Dans l'idée de BRNS, on voulait ce côté sombre aussi pour contredire le coté pop de notre musique.

Vous pensez bientôt sortir un EP?
A long terme oui. Pour l'instant, ce n'est pas d'actualité car nous n'avons que trois chansons studios.  L'album n'est pas encore prévu du tout, on doit faire du chemin sur scène, on a encore plein de choses à travailler.

Maïlys Charlier
En concert gratuit le 3 septembre à l'Atelier 210

 

Les commentaires sont fermés.