Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/10/2011

Dans le monde merveilleux de Britney

brit.jpgUne scénographie époustouflante pour le Femme Fatale Tour de passage chez nous. Assister à un concert de Britney Spears, c’est un peu comme tester la dernière attraction de Disneyland. On sait que ce sera féerique, mais on imagine mal comment les sensations pourraient être plus fortes que sur le dernier roller-coaster. Petit hic : ça va trop vite... et on n’a pas assez d’une heure et demie pour scruter les 5 tableaux qui la mettent en scène.


Britney a saisi le truc. Avec ce Femme Fatale Tour comme avec le précédent, Circus. Petite leçon de magie pour toutes ces suivantes de la Pop Music à qui il manque au moins une de ces sept merveilles pour rivaliser avec la reine Britney…

1 Elle nous fait voyager d’Occident en Orient. Avec un charmeur de serpents sur le tempo arabisé de Boys et avec les ninjas lançant des lasers sur l’enflammé Toxic, on a p ris des milliers de kilomètres dans la vue, tout en admirant le paysage…

2 Elle dirige pirogue (oui, oui !) et conduit voiture de sport. La Cléopâtre peroxydée navigatrice (sur Gimme More), tentatrice (sur Beautiful, Drop Dead) dans le 3e acte du spectacle, se déhanche aussi avec aisance sur une Harley au son de Baby One More Time et de… S&M (son duo avec Rihanna).

3 Son répertoire semble inépuisable. 1, 2, 3 ou I’m a Slave for U, on les avait presque oubliées. C’est pas de notre faute, mais 13 ans de métier et 7 albums, ça fait pas mal de chansons mémorables.

4 Elle sue en dansant. Là, y a pas photo, elle donne de sa personne pendant 90 minutes. Plus gracieuse qu’à 25 ans, moins athlétique qu’à 20.

5 Elle chante quand même par-dessus son play-back. On ne va pas trop lui en demander non plus. Quelques sons et du total live sur (un bon vieux) Don’t let me be the last to know.

6 Ses abdominaux sont toujours visibles. Même si… à quasi 30 ans (dans 2 mois), et 2 enfants plus tard, avoir un corps de rêve, c’est plus son trip. Mais ça l’a été, ça se voit. Suffit de demander à ce garçon tout béat, choisi parmi la foule, qui a eu droit à une mini-lap-dance…

7 Elle est plus femme que fatale… Et on veut toujours lui ressembler. Parce qu’elle est jolie. Qu’elle n’a pas perdu son sourire de bébé. Et qu’une certaine simplicité émane d’elle. Son pouvoir de séduction, elle a fini de le tester. Elle a laissé la vulgarité aux autres, mais reste un brin dénudée (faut pas pousser quand même). Une Sexy Assassin, Till the World Ends...

Les Sept Merveilles du monde ayant été désignées depuis belle lurette, on est dès lors tenté de demander à l’Unesco d’inscrire le dernier spectacle de Britney Spears au Patrimoine culturel mondial. Quoi, on exagère ? O.K., mais juste un peu. Tout de même, il faut rendre à Britney ce qui lui appartient : son goût inné pour le spectacle à grands effets. Ça fait quand même plus de 10 ans qu’elle nous a embarqués dans ses aventures (privées et professionnelles) en forme de roller-coaster. Même à Disneyland, à un moment, on attrape la nausée. Mais avec Brit , on reste toujours partant pour un nouveau tour. Si ça, c’est pas merveilleux…

Charlotte Vanbever

10:14 Publié dans Concerts | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.