Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/10/2011

Cinq bougies pour Humpty Dumpty

859775061.jpgDepuis 2006 et la sortie de l'album éponyme de Mièle, le petit œuf progresse clopin-clopant en traquant les notes qui dénotent... Et ça se fête, forcément. "Du bon son pour des gens bien..." C'est ainsi que vous convie et se présente le label Humpty Dumpty sur son site internet. Une invitation claire qui prêche le flou à dessein pour brouiller les pistes. Partie de rien (une ASBL dont vont émerger les soirées Dictapop organisées au détour de la capitale et où l'on pourra croiser dans le désordre Scout Niblett, Stanley Bricks, Julie Doiron, Berg Sans Nipple, etc.) et propulsée à l'huile de coude, la structure évolue doucement mais sûrement et fêtera, mercredi au Bota, sa cinquième année d'existence.


L'avatar du label est un personnage issu de la littérature anglaise, croisé au Pays des Merveilles d'Alice et de Lewis Caroll. Humpty Dumpy, tête d'œuf au caractère trempé qui sautille sur son mur obsédé par la chute. Pour éviter les pertes d'équilibre, la maison du même nom prend donc toujours son temps et choisi avec soin ses locataires. Elle signe des groupes aux fortes personnalités, cherche des artistes qui changent de l'ordinaire, dont le musique, trop en marge, ne peut trouver refuge sur de grandes plates-formes. Elle refuse de se cantonner à un seul genre ou une seule esthétique, rejette les étiquettes et varie les plaisirs pour éviter l'ennui. Elle apporte grand soin à offrir de jolis objets, autant de disques précieux aux pochettes mystérieuses.

Pour cette soirée anniversaire, six représentants du label bruxellois investiront les planches botaniques. Ainsi, les murs de la Rotonde vibreront sous les assauts successifs du duo guitare/batterie Zoft, le saxo hypnotique et l'énergie post-punk du trio K-Branding (notre photo ci-dessus), et les expérimentations psychédéliques du quatuor South of No North (le cliché ci-dessous). Autre ambiance dans l'Orangerie qui accueillera Amute et ses mélodies folktronica rêveuses, Half Asleep (alias Valérie Leclercq) et son blues écorché délicat, et enfin la gratte de Clare Louise et ses rengaines acoustiques délivrées l'œil brillant. De quoi zigzaguer utilement dans les couloirs.

Pour la structure, l'heure est maintenant à la professionnalisation. Mais la force qui l'anime, elle, est toujours tranquille. Si le toit abrite désormais de plus en plus de monde, le confort de chacun reste une priorité. Il faut savoir conjuguer raison et ambition. Seul certitude: Humpty Dumpty semble bien accroché à son petit mur du son.

Nicolas Capart

Les commentaires sont fermés.