Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/03/2012

A chacun sa perception de Black Box Revelation

bbr.jpgAprès avoir fait deux soldout en novembre dernier à l'Ancienne Belgique, Black Box Revelation revient dans cette même salle pour deux dates supplémentaires les 10 et 11 avril.

A 21 ans, le duo que forment Jan Paternoster et Dries Van Dijck en est déjà à leur troisième opus. Après Set your head on fire et Silverthreat, Black Box Revelation propose My Perception. Le guitariste-chanteur et le batteur ont - comme les précédents - tout fait à deux. Plus imaginatifs que jamais, Jan et Dries continuent leur avancée dans le rock seventies. A la différence que le son américain n'est plus une illusion puisque Black Box Revelation s'est envolé pour Los Angeles...où tout est question de perception !


Vous n'avez que vingt ans et déjà trois albums...

Oui, on a commencé vraiment très jeune. On avait dix ans quand on s'est rencontrés. A douze ans, on commençait à jouer ensemble. A seize ans, c'était l'enregistrement de notre premier album. Avec nos deux premiers albums, on a énormément tourné. C'est pour ça qu'on a déjà une grande expérience !

 

Vous n'envisagez pas un troisième musicien pour le groupe?

Si on ne se connaissait pas aussi bien, ce ne serait pas possible de jouer en duo sur scène. Avoir un troisième musicien, ça nous restreindrait un peu. On veut aller plus loin, voir jusqu'où on peut aller à deux. Sur cet album, il y a eu une vraie recherche d'équilibre. On ne voulait pas ajouter d'autres instruments que la batterie et la guitare. Pas trop d'effets non plus pour laisser la place aux voix. L'atmosphère qu'on dégage à deux a pris une place beaucoup plus importante pour My Perception.

 

Expliquez-nous l'idée de « My Perception » ?

C'est à chacun à définir sa propre définition de My Perception. Pour nous, ça représente notre manière de faire de la musique...tout en laissant la place à l'auditeur, qu'il puisse avoir sa propre perception et son propre ressenti par rapport aux textes. Chaque chanson a sa propre histoire et possède des images fortes. C'est notre perception de la musique et de la vie mais cette perception doit être différente pour tout le monde. Donc cet album est en même temps très personnel et très ouvert à l'interprétation de chacun.

 

Pour cet album-ci, vous êtes allé enregistrer à Los Angeles...

On aime être ailleurs qu'à la maison pour enregistrer. Quelque part où il n'y a rien d'autre à faire qu'enregistrer, travailler et se concentrer sur la musique. Notre musique est plus inspirée par la musique américaine donc ça avait vraiment du sens de se trouver là-bas. C'était très intéressant aussi car l'histoire de la musique américaine est perceptible partout.

 

Qu'est-ce qui était différent par rapport à Londres ?

Avec Silverthreat, enregistré à Londres, le studio était très sombre. Cela s'entend très fort sur l'album. Alors que sur celui-ci, on sent le soleil californien. Notre musique a des moments heureux et des petites touches positives parce qu'on a enregistré dans une maison sous le soleil. La journée commence différemment quand tu te lèves avec le soleil ! Il y avait une très bonne atmosphère dans la maison où on logeait. Mais on sent aussi l'éloignement, le mal du pays. Nos proches sont loin et nous manquent. Tout cet ensemble se ressent sur l'album.

 

Avez-vous enregistré live comme le précédent ?

Oh oui ! On enregistre toujours live. C'est plus facile de ressentir la chanson et les émotions de cette manière-là. Ça a toujours bien fonctionné comme ça donc pourquoi changer ? Faire de la musique, c'est rassembler des musiciens qui mélangent leurs sons. Ce serait bizarre de jouer chacun ses pistes séparément.

 

Vous en faites des concerts à l'AB !

Oui ! L'AB et nous avons une relation spéciale. Tout simplement parce que l'un de nos tout premiers concerts s'est déroulé à l'AB Club. Par la suite, notre public s'est agrandi. C'était vraiment le début de quelque chose. On leur doit beaucoup !

 

Maïlys Charlier

 

Black Box Revelation, My Perception, Pias

En concert les 10 et 11 avril à l'Ancienne Belgique, 100 Bd Anspach, 1000 Bruxelles. www.abconcerts.be, 02/548.24.24

Les commentaires sont fermés.