Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/05/2012

"La taille de mon âme", un album très Darc

DanielDarc Photo3.JPGAprès trois ans d'absence, Daniel Darc propose un opus très sombre à la manière d'une confession. Il est loin le temps de Taxi Girl et du Rose Bonbon ! Depuis, Daniel Darc noircit des cahiers entiers jusqu'à en faire nuit blanche. Pour mieux repartir sur la route, il s'offre « La taille de mon âme ». Si les textes sont obscurs, le chanteur n'a jamais été aussi heureux. Avec ce nouvel album, il compte bien nous prouver à tous qu'il est vivant.


A la fin du titre La taille de mon âme , on peut entendre Arletti dans « Les enfants du Paradis »...

J'avais envie de créer mon album un peu comme une bande-son. Dans ce film, Il y a une phrase qui me colle très bien à la peau « Je ne suis pas belle, je suis vivante ». Moi c'est pareil, je ne suis pas beau, je suis vivant.

Il y a beaucoup de filles dans cet album ! Est-ce que c'est toujours la même ?

Je suis hétéro, c'est peut-être pour ça (Rires). On voulait quelque chose de cinématographique donc certains personnages reviennent dans les autres chansons. Souvent, c'est la même fille.

Cet album c'est aussi l'occasion de remonter sur scène !

L'idéal pour moi c'est de faire des disques et de partir en tournée dans la foulée. « Neverending  tour » comme Dylan. C'est pour ça que je me sens bien et ça me donne envie de vivre. J'ai plus le temps de tricher, j'ai envie de faire des trucs vrais !

Vous arrive-t-il souvent d'écrire en plein milieu de la nuit ?

Tout le temps ! J'ai toujours sur moi un carnet, un stylo et un enregistreur. Je suis né pour écrire. J'ai une trentaine de cahiers pleins chez moi. Mais je ne m'en sers jamais. C'est comme quelqu'un qui s'entraine pour le marathon. Il ne va pas garder en vidéo tous ses entrainements...

 

Maïlys Charlier

Daniel Darc, La taille de mon âme, Sony
En concert le 13 mai à l'Orangerie avec Lescop et Le Yéti, 236 Rue Royale, 1210 Saint-Josse-ten-Noode, www.botanique.be, 02/2183732

Les commentaires sont fermés.