Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/05/2012

Faites du bruit avec Gossip

gossip.jpgBeth Ditto et Gossip se produisaient lundi soir à La Cigale parisienne pour la sortie de A Joyfull Noise. On aurait pu croire que les caméras du Petit Journal allaient s’en délecter. Qu’elles allaient interroger les fans, scrutant le XXL, les freaks ou la moindre défaillance verbale. Si elles purent tirer quelques secondes d’images, hier à la Cigale parisienne, le public était assez conventionnel. Pas d’excentricité marquée pour Gossip qui s’est pourtant affirmé comme porte-parole des bien-en-chair et des homosexuelles.


À l’occasion de la sortie de A Joyfull Noise, les Américains avaient investi l’agréable salle parisienne, archi bondée pour l’occasion. Une release party live pour ce qui est déjà le cinquième album du groupe. Certes, si That’s Not What I Heard (2001) et Movement (2003) passèrent inaperçus de ce côté de l’Atlantique, Standing in the Way of Control (2006) et Music For Men (2009) affolèrent les charts. Comme A Joyfull Noise, cet album biblique pris comme un pied de nez ? Beaucoup plus pop , comme si le virage solo pris par Beth Ditto avait déteint sur le groupe, ce cinquième album reste hypra énergique sur scène.

Serrée dans une gaine noire, cellulite et bourrelets au vent (même si la miss a peut-être un peu maigri ces dernières années), le groupe de Searcy, Arkansas, dégage une énergie folle sur scène. Pourtant, on est loin de l’exubérance des débuts quand Beth Ditto se dénudait ou prenait un bain de foule. Lundi soir, toutefois, à l’heure de raccrocher le micro, de se lancer dans une tirade sur Jeanne d’Arc et se féliciter de la victoire de François Hollande, la miss a pris place au balcon, se frottant à un public en extase. Aidé d’un clavier et d’un bassiste, le trio ne se repose pas que sur les excès de l’Américaine.

Une bière quasi vide à la main, Beth Ditto s’est rappelée au bon souvenir de ses fans avec un Love Long Distance approprié. Comme s’il se prêtait moins au live, A Joyfull Noise n’est pas mis en avant alors que Gossip, dans l’absolu, n’est là que pour ça ce lundi soir. Move in the Right Direction ou Melody Emergency ou Get a Job démontrent que le côté madonesque peut rythmer le dancefloor. Pieds nus, culotte jetée par le public enfilée sur un justaucorps déjà moulant, french kiss exécuté dans le public avec un mec, Beth Ditto assure toujours le show même si elle n’arrive pas à récolter un nombre impressionnant de sous-vêtements. C’est que, on le répète, Gossip est rentré dans une certaine norme.

Là où Hannah Billie, la batteuse, et Nathan Brace Paine Howdeshell, le guitariste, forment toujours les angles d’un triangle hallucinant, Beth Ditto ne choque plus, attendue au tournant comme elle est. Et lundi soir, elle a ménagé ses effets à La Cigale, avec un Heavy Cross musclé exécuté juste avant le rappel et l’inévitable Standing in the Way of Control. Avant de prendre place, on le rappelle, au milieu du public. Pour conserver cette connivence, ce lien si spécial qui l’unit à ses fans…

B. Vt

Les commentaires sont fermés.