Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/06/2012

Lenox, la nouveauté belge venue de France

lenox.gifNul n’est prophète en son pays. C’est peut-être cette maxime qui a inspiré Sébastien Jasinski, alias Lenox, pseudo choisi par ce producteur-musicien. Si des gars comme Puggy ont trouvé chez nous une agréable terre d’asile et, surtout, un terreau fertile pour lancer leur projet musical à Bruxelles, Lenox, lui, a fait le trajet inverse.


Nul n’est prophète en son pays. C’est peut-être cette maxime qui a inspiré Sébastien Jasinski, alias Lenox, pseudo choisi par ce producteur-musicien. Lenox sans pénom car ce qu’i veut avant tout, c’est se faire un nom. 

En partant en 2002 au Berklee, college of Music de Boston, le gaillard veut se perfectionner, peaufiner ses bases. Un diplôme en performance et composition dans la besace, le Belge met le cap sur Paris, délaissant Bruxelles. C’est dans la Ville lumière qu’il multipliera les collaborations. Sur scène, d’abord, où ce bassiste de formation assiste Ben Mazué, Duberman ou Kokie. En studio ensuite, où il donnera, aux mêmes, un petit coup de main pour mettre en boite leur album. Du reste, c’est la rencontre avec Ben Mazué qui lancera l’aventure Lenox. 

Avec Ben au chant et aux textes, le morceau Vintage donne des envies à Sébastien qui, avec Lenox veut faire sauter le fort knox de la musique. Soul, reggae ou hip-hop, ses compositions sont souvent bigarrées. Un éclectisme que l’on retrouve aussi dans les influences musicales et dans le choix des voix. 

Celle de Ben Mazué, bien sûr, mais aussi d’Akil the Mc ou de Julie Bessa qui prêteront donc leurs timbres à Lenox et à son premier album qui recueille de nombreux suffrages. Lenox, avec un N et sans prénom, va-t-il supplanter l’angélique Annie d’Eurythmics ? La route est longue. Et si elle passait par Paris ?

Basile Vellut

Les commentaires sont fermés.