Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/07/2012

Du blues, t’en veux ? Il en a !

hugh.jpegHugh Laurie a charmé Spa. Petit résumé d’un concert étonnant… Le concert était annoncé à 19h15 et il est entré en scène à… 19h15. Certains feraient bien d’en prendre de la graine ! En bon petit soldat du blues, Hugh Laurie, veste improbable et cravate jaune, déboule au milieu de ses six musiciens sous un tonnerre d’applaudissements. Pas étonnant : la majeure partie du public ayant fait le déplacement en ce jeudi soir était là pour lui. Pas de pluie – malgré ce qu’on avait craint en début de journée – au menu, mais un petit vent venu balayer les nuages sur la place de l’Hôtel de Ville : les conditions étaient donc plutôt très bonnes pour ce concert tant attendu.


Un petit verre de rhum à la main, l’air hésitant (il n’est pas comédien pour rien), il s’avance donc jusqu’au milieu de la scène et lance un “Bonsoir” tonitruant, suivi d’un “Santé” de la même trempe. “C’est tout ce que je sais dire en français”, rigole-t-il. “Je ne parle pas le flamand mais par contre, je suis parfait en wallon”. De l’art de mettre le public dans sa poche.

Une bonne idée, parce que, pour la suite, ce ne sera pas gagné : si on sent un vrai amour de la musique dans son interprétation, pas sûr que le public spadois ait été scotché par sa prestation, parfois un peu hermétique.

Soutenu par des musiciens réellement épatants et par une choriste à la voix exceptionelle, Hugh Laurie se fait plaisir. Il tombe la veste (ouf !) et se lâche un peu, annonçant qu’il va jouer un morceau que tout le monde connaît. C’est Right Back mais on n’est pas tout à fait sûr que tout le monde connaisse… La preuve en est que la foule n’a pas l’air d’avoir très envie de bouger.

Mais il ne se démonte pas pour si peu et aligne les reprises. Continuant à discuter avec les premiers (et les autres) rangs dans un anglais évidemment parfait…

Accrochée à un balcon, une banderole clame “You’re the best”. On est plutôt d’accord, ce Hugh Laurie est assez doué, sauf qu’il n’est pas à sa place sur cette énorme… place. Un show plus intime, dans un des salons du casino lui aurait mille fois mieux convenu. Mais les réalités économiques sont là et il fallait rentabiliser l’investissement.

Allez, pas grave, ce sera pour une prochaine fois.

I.M.

Les commentaires sont fermés.