Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/07/2011

Averse bling-bling sur la cité Ardente

snoopdog5.jpgSamedi soir, Snoop Dogg débarquait avec toute sa suite en bord de Meuse. Une nouvelle occasion de se demander ce que valent encore les dinosaures du rap US...

Samedi, les campeurs sont réveillés par le bruit des gouttes qui battent la mesure sur la toile des tentes. Jusque-là, les Ardentes étaient parvenues à passer entre les nuages, mais la pluie semble installée en cette troisième journée. La veille, le Clan de Staten Island fut un peu décevant, très en retard, pas vraiment suffisant. Et l'on peut se demander si Snoop, programmé peu avant minuit, ne va pas nous servir un remake du rappeur à la bourre. Pas de conclusion hâtive, nous jugerons sur pièce. En attendant, sur la grande scène, Carl Barat attire sur lui quelques oreilles, une petite éclaircie et pas mal de groupies. Orphelin de son Pete (Doherty), l'ex-Libertines ne nous a pas fait forte impression la dernière fois au Botanique. Pourtant, on a toujours apprécié le rockeur british et sa façon de marmonner en interview. Mais à trop minauder, Barat en oublie parfois d'assurer. Bien qu'en dépit de la partie séduction destinée aux donzelles, sa prestation ici demeure plutôt honnête. (crédits: B.Devoghel)

Lire la suite

15:41 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

09/07/2011

In Bed with The Subs...

090720112419.jpgVendredi soir, Les Ardentes brûlaient pour The Subs, qui célébraient en famille un disque d'or pour leur single "Pope of Dope".

Il est presque minuit vendredi quand les gars du Clan regagnent l'envers du décor. Meth, Genius, Ghostface, Raekwon, U-God, Inspectah Deck et Masta Killah, tous les membres officiels du collectif sont descendus dur Liège, à l'exception de RZA, désormais occupé par des projets d'acteurs. Sans avoir trop ruiné l'horaire de la fin de soirée, c'est heureux... Trois bons quarts d'heure de retard, quand même, pour l'armada légendaire du Wu-Tang. C'est toujours comme ça avec les emcees regretteront les moins indulgents, c'est à ce prix qu'on croise les géants du rap US rappelleront les plus exigeants. Pour le reste, rien de neuf sous le soleil: ça fume, ça crie, ça saute, ça scratche, ça coupe toujours les morceaux après deux couplets et ça laisse à monsieur Method Man le soin de cueillir ce public liégeois quelque peu échaudé. Un hommage à feu leur pote ODB et une rafale de hits plus tard, le tour de manège est déjà fini.

Lire la suite

20:55 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les Ardentes, musicalement vôtre...

Les Ardentes 2011 : musicalement vôtre - La Libre.be
Comme d'habitude, les Ardentes se veulent ouvertes à tous les genres musicaux. Jeudi, sur scène, on pouvait notamment voir Ziggy Marley, Selah Sue et Triggerfinger.
Mots-clés : culture noticias

15:58 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les Ardentes: la parole aux festivaliers

Les Ardentes 2011 : la parole aux festivaliers - La Libre.be
Entrez, c'est ouvert ! Les festivaliers sont de retour à Liège. Les Ardentes 2011 ont débuté jeudi dans la joie et la bonne humeur et avec un rayon de soleil en prime, que demander de plus ?
Mots-clés : culture noticias

10:58 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2011

Lucy Love, l'amour en jaune fluo

lucy love.jpgLes Ardentes se poursuivaient tranquillement ce vendredi après-midi, jusqu'à ce que Lucy la Danoise déboule avec son hip-hop futuriste.

A peine remis de ce jeudi et de la piètre – mais tardive – prestation de miss Kelis en clotûre, que nous voilà déjà en scelle pour entamer un vendredi au menu plus sexy. Des Ardentes qui doucement se réveillent au lendemain d'une première journée de festival, c'est un peu comme des braises toujours tièdes de la veille. Il faut un peu de temps pour que le feu reprenne. L'astre solaire et doux, les vents coulis rafraîchissants et chacun déambule tranquille dans les allées, les yeux dissimulés derrière ses verres fumés ou l'oreille vagabonde a défaut d'être – déjà – attentive. Les premiers à en faire les frais sont les Bruxellois Great Mountain Fire, chargés de réveiller une foule certes encore clairsemée mais déjà grandissante devant la grande scène en plein air. Les ex de Nestor! sont partout depuis la sortie de leur premier opus, la faute à un single efficace et calibré pour les ondes ("Cinderela", ndlR.). La basse ronde, le chant rythmé, le synthé un rien dégoulinant, tout cela est carré mais sonne un tantinet trop disco-pop. Rien à redire sur papier, mais rien de très excitant non plus. (crédits: B.Devoghel)

Lire la suite

21:54 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

From les Ardentes, with Love...

P1030644.jpgTenue flashy, crête blonde au vent et sourire indécrochable, Lucy Love a répondu à nos questions.

Encore trop méconnue chez nous, la Danoise Lucy Love a livré aux Ardentes une fort belle prestation. Intense, rebondissante, colorée et encore plus appréciée que celles livrées lors des récentes visites de la paire de Copenhage dans notre plat pays (aux Nuits Bota entre autres, ndlR.). Nous n'avons pas résisté au plaisir de la rencontrer à l'issue de son show pour un petit entretien éclair. L'artiste à la coupe d'iroquois a accepté sans hésiter cette parenthèse improvisée en coulisses, juste avant de reprendre la route pour un second gig programmé sous nos latitudes en soirée. Durant l'interrogatoire, nous feindrons l'ignorance du profane, pour mieux laisser la demoiselle faire les introductions. Le pire c'est que ça l'a beaucoup amusée...

Lire la suite

21:48 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

Le triomphe des pousses noires-jaunes-rouges

Jeudi soir, Les Ardentes auront vibré au diapason des deux stars belges incontestées du moment: Selah Sue et Stromae.

Du haut de ses 22 ans, la première affiche une aisance vocale et scénique déconcertante. Plus intéressante encore quand elle quitte son “Raggamuffin” de prédilection pour glisser en territoire soul, et étonnante quand elle s'aventure un instant dans le chant lyrique... avant de virer hip hop. Le public de la plaine, chauffé par Ziggy Marley, la suit avec enthousiasme. Avant d'entamer une migration massive, impatiente, vers la halle, qui s'apprête à bouillir. La HF6 est pleine comme un oeuf, elle déborde même, d'un public multigénérationnel. La “stromayonnaise” prend immédiatement. Les ingrédients sont connus : dance aux accents hip hop, textes noirs – le point fort - et contact sympa avec le public, outre des touches bien belges : phrasé à la Brel flagrant sur “Bienvenue chez moi” et reprise du “Putain, putain” d'Arno. Stromae fait monter la pression : avant de laisser exploser “Alors on danse”, il en détaille, pas à pas, la recette. Bon, tout n'est pas transcendant là-dedans (“Peace or violence” notamment, synthés lourds et texte facile), mais à l'évidence, la formule est diablement efficace.

Lire la suite

02:49 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

Stromae incendie à nouveau l'HF6

pict_273591.jpgPropulsé en tête d'affiche du festival liégeois, le ketje bruxellois n'a pas failli à sa réputation. On a bien aimé la concert de Stromae, c'est grave docteur?

Qu'il est loin le temps où l'on découvrait un rappeur nommé Stromae sur la scène de la Maison des Musiques... À l'époque candidat du concours "Musique à la française", le jeune artiste ne nous avait pas fait forte impression, certes déjà détenteur d'un charisme évident mais singeant sans génie d'aucuns rappeurs américains qui sans doute ont squatté sa platine toute son adolescence. Recalé au stade des demi-finales, Paul Van Haver – de son petit nom – a ensuite pris son temps pour mieux rebondir. Dans sa chambre, sur son PC, il nous a bidouillé un tube comme il n'en sort que très peu sur la planète musique. "Alors, on danse?", hymne dancefloor implacable qui fait mouche en VF en dépit des frontières. Une première note de synthé, une deuxième, un sample de trompette et voilà que le Bruxellois de 26 ans se retrouve en tête de tous les hits parades d'Europe et trinque en soirée avec les Black Eyed Peas.

Lire la suite

01:00 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

07/07/2011

Luik brandt!

DSC01967.jpgLiège s'enflamme doucement et ce sont les Gantois Triggefinger qui provoquent la première étincelle.

Les Ardentes 2011 ont démarré en dilettante... Peu de choses à se mettre sous la dent en cette première après-midi de réjouissances musicales. On comptait d'ailleurs beaucoup sur le Néo-Zélandais Connan Mockasin et sur ses mélodies psychés programmées à l'heure du goûter. Malheureusement, l'artiste déclarait forfait et était remplacé in extremis par des régionaux de l'étape, Pale Grey. On les découvre d'ailleurs avec plaisir sur la scène de l'HF6 nouvelle formule. Un grand chapiteau se dresse désormais en lieu et place des anciennes halles bétonnées du même nom, parties en fumée en octobre dernier (lors d'un bal de la police, ndlR.). Et finalement ce n'est pas plus mal, car ce nouvel espace présente l'avantage d'être plus aéré que le bunker qu'elle remplace depuis l'incendie. Avant la prestation des Liégeois, le quatuor montréalais Braids nous avait également bien plu sur ces planches. Tout comme le trio londonien Is Tropical qui enchaînait et offrait un gig pour le moins sautillant. (crédits: Matti Slembrouck)

Lire la suite

20:41 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)

Snoop Dogg aux couleurs du Standard

snoop.jpgLes stars débarquent à Liège. Programmé samedi soir peu avant minuit sur la grande scène des Ardentes, le rappeur américain devrait afficher un maillot aux couleurs des Rouches.

Avec le temps, les Ardentes ont grandi. Aujourd'hui, elles sont quasiment à l'étroit dans le Parc Astrid et fonctionne bien souvent au maximum de ses capacités. La réputation du festival grandissant, de plus en plus de grosses pointures débarquent à Liège aujourd'hui. La chanteuse Ayo par exemple, déambule dans les rues de la Cité depuis mercredi par exemple. La douce Agnès Obel viendra également un jour avant sa prestation, déterminée à aller assister au concert de ... Wu-Tang Clan vendredi soir.

Lire la suite

15:06 Publié dans Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0)