Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/07/2012

Début de festival prometteur

dour.jpgLa 24e édition du festival de Dour accueillait quelques pointures hier. Roscoe l’avait déjà fait aux Ardentes, mais c’était le dimanche : ouvrir la journée. Hier, c’est dans La Petite Maison dans la Prairie que les Liégeois ont ouvert les hostilités, en même temps que Steak Number Eight au ClubCircuit Marquee. Une journée, ou plutôt une nuit, qui ne devait se finir, en tout cas au niveau prestations, qu’à 5h du matin (quatre scènes restent ouvertes jusqu’à l’aube).

Lire la suite

18:56 Publié dans Dour, Festivals | Lien permanent | Commentaires (0)

17/04/2012

Dour bat pavillon hip hop

ri.jpgMF Doom et Blackstar seront, entre autres, au Festival de Dour cette année.

Les artistes Sexion d'Assaut, Blackstar (Mos Def sur notre photo & Talib Kweli), DOOM, C2C, 1995, Disiz La Peste, Dj Odilon et Pablo Andres seront présents au festival de Dour 2012, a indiqué mardi l'organisation de l'événement dans un communiqué. Présent pour la toute première fois en Belgique, le duo BlackStar présentera ses nouveaux morceaux à Dour. Le groupe Sexion d'Assaut, dont le concert à Forest National vient d'être complet, sera également de la partie.

Lire la suite

15:13 Publié dans Dour, Festivals | Lien permanent | Commentaires (0)

18/07/2011

Les gros bras étaient aussi là

dour.jpgAlborosie, Soprano, Gaëtan Roussel, Public Enemy ou AaRON hier à Dour. La 23e édition du Dour Festival s’est clôturée dans la nuit, vers 4 h du mat’ , dans une espèce de rave party organisée sous chapiteau. Si on excepte la météo, qui fut une nouvelle fois capricieuse comme pour confirmer la malédiction dont semble souffrir le plus important festival en Belgique francophone, cette cuvée 2011 est à ranger dans la section grands crus.

Lire la suite

10:33 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (1)

Dour dour de faire mieux...

dour.jpgIl n’en a pas l’ambition, ni même l’envie, mais force est de constater qu’en cette année 2011, le Dour Festival s’est rapproché de Werchter au classement des festivals belges. Élu meilleur festival de taille moyenne l’année dernière, Dour a fêté ça avec une affiche jamais aussi étincelante : Cypress Hill, Pulp, Suede, Public Enemy, AaRON, Laurent Garnier, Vitalic et on en passe.

Lire la suite

10:26 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0)

Un joli Dour de force

dour.jpgClap de fin sur ce Dour Festival, vingt-troisième du nom. Une édition intense, physique, pluvieuse et apocalyptique, mais une fois de plus très réussie. De coutume, ce festival est de ceux dont on ne sort jamais indemne. Cette année, la formule sonne à l'oreille comme un doux euphémisme tant les éléments déchaînés auront fait de Dour 2011 une véritable épreuve de force. À peine quelques rayons vendredi dans l'après-midi mais certainement pas de quoi sortir l'huile d'aloé vera. Pour le reste, ce fut le déluge, les flaques, la gadoue, les gamelles acrobatiques, les semelles qui rendent l'âme, la bière diluée aux gouttes et, fort heureusement, une averse de bonnes raisons de rempiler l'année prochaine. On en aura retenues quatre. Un carré d'ingrédients qui auront fait pour nous de ce cru un breuvage délectable à s'enfiler cul-sec.

Lire la suite

10:21 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0)

160.000 festivaliers à Dour

dour.jpgLe Dour Music Festival 2011 a battu tous ses records de participation. 160.000 fans ont assisté aux quelque 200 concerts programmés sur les quatre jours de festivités. Aucun incident majeur n'a été déploré, a-t-on appris dimanche en fin de soirée.

Lire la suite

10:17 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0)

17/07/2011

Bienvenue dans la 4ème dimension

dour.jpgDour se dorait la pilule vendredi, avant l'averse et déluge de notes annoncés ce week-end. Petite balade ensoleillée d'un bout à l'autre de ce site gigantesque. Hier matin, le réveil fut dur pour certains. Tels de jeunes fous qu'ils sont, les festivaliers du jeudi se sont rués sans mesurer sur cette première journée. Histoire d'en aspirer toute l'essence en dépit de la pluie. D'ailleurs, la plupart d'entre-eux se sont dandinés en nocturne mais au sec, à l'abri des six grandes tentes que comptent désormais le Dour Festival. Avec la Last Arena, seule en plein air située aux portes du site, cela fait donc sept scènes, soit une de plus que l'an dernier, après la disparition de la Red Frequency, le retour de la Cannibal Stage et l'arrivée fortuite de la géniale Balzaal. Lors de cette première soirée électronique, on y aura croisé plus d'un pousse-disques diablement efficaces à commencer par Netsky et Nosia, en mode dubstep ou plutôt drum'n'bass.

Lire la suite

19:44 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0)

Suarez poursuit son ascension

suarez.jpgLe groupe montois, de passage à Dour hier, sortira son album en France en novembre. La météo est bien capricieuse en ce mois de juillet. Résultat : les festivaliers, à Dour, ne savent plus à quel Saint se vouer. S’il avait asséché le site durant une très chaude journée vendredi, le soleil était de nouveau aux abonnés absents hier, laissant place à une pluie de plus en plus persistante au fil des heures.

Lire la suite

12:56 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0)

16/07/2011

À Dour, Flamands et Wallons s’aiment

dour.jpgJeudi, il y avait 13.000 néerlandophones à Dour. Élu meilleur festival européen de taille moyenne en 2010, le Dour Festival a acquis une dimension internationale. La preuve, près de 800 journalistes venus des quatre coins du monde y sont accrédités. Parmi eux, évidemment, beaucoup de Belges unis par les liens de la musique.

Lire la suite

17:14 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0)

Ice Cube toujours aussi hot

ice.jpgMalgré ses 41 ans, l’interprète de Friday a mis le feu… à la Machine à Feu. Après la pluie, le beau temps. L’adage a pris forme ce vendredi à Dour où l’après-midi pluvieuse de la veille a fait place au retour de l’été, pour le plus grand plaisir du public. La journée d’hier fut une dure journée pour les moins endurants. Elle démarra en fait jeudi, quand Cypress Hill donna le coup d’envoi d’une soirée qui s’annonçait passionnante. Elle le fut, mais rares furent les spectateurs à s’enthousiasmer devant la prestation des rappeurs californiens, auteurs d’une prestation globalement décevante. Insane in the Brain rappela bien de bons souvenirs à la foule mais pour le reste, la partition des latinos fut bien trop répétitive.

Lire la suite

17:11 Publié dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0)